Adeptes du pendule : "On vivait dans une sorte de terreur"

Marie et sa fille Lisa, ont vécu 19 ans parmi les adeptes du pendule, dans "La Grande Mutation". Elle raconte son quotidien de ce qu'elle considère comme une secte. "Il fallait être reclus du monde" déclare-t-elle avant d'ajouter : "On vivait dans une sorte de terreur". Le gourou, Etienne Guillé, conseillait à ses adeptes d'utiliser le pendule au moins cinq fois par jour, pour chaque décision de la vie quotidienne.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques