Assassinat d'Ilan Halimi : "L'antisémitisme, un mal qui ronge la République" pour Cazeneuve

Dix ans après l'assassinat d'Ilan Halimi, les cérémonies de commémoration se succèdent à Paris et Bagneux. Ce samedi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est rendu là où avait débuté le calvaire du jeune juif le 21 janvier 2006. "Derrière ce crime, il y a avait l'antisémitisme et la haine de l'autre", a-t-il déclaré pendant son discours.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques