Attaques à Paris : "L'état d'urgence, c'est la restriction légale de libertés"

Trois jours après les attaques contre la capitale parisienne, plusieurs perquisitions ont été menées dans la nuit de dimanche à lundi, contre des individus fichés S. Invité de LCI, le membre du syndicat unité police SGP-FO, Luc Poignant, explique que pendant cette période, "c'est la restriction légale de libertés" qui prime.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques