Attentat de Dortmund : et maintenant, la piste de l'extrême droite ?

DirectLCI
MENACE - Le journal allemand Tagesspiegel a révélé un troisième message de revendication de l'attaque dirigée contre les joueurs du Borussia Dotmund. Elle pourrait provenir d'une mouvance d'extrême droite qui menacerait de mener une nouvelle attaque le 22 avril prochain à Cologne. Le parquet fédéral allemand a annoncé samedi ce pencher sur ce nouveau rebondissement.

La piste islamiste pour l'attaque du bus de l'équipe de Dortmund s'éloigne encore un peu plus. Le journal allemand Tagesspiegel a reçu ce vendredi un troisième message de revendication de l'attaque menée mardi dernier à l'encontre du bus du Borussia Dortmund. Un e-mail dans lequel il est révélé qu'une nouvelle attaque serait programmée pour le 22 avril prochain à Cologne par une mouvance d'extrême droite.

Une menace prise très au sérieux

Alors que les deux messages précédents étaient revendiqués d'abord  par un mouvement islamiste puis par un groupe d'extrême gauche. Deux pistes devenues improbables depuis. Cette troisième revendication donc, parvenue de façon anonyme à la rédaction du quotidien allemand serait un "dernier avertissement", selon l'auteur ( ou les auteurs) de ce courriel qui indique s'identifier à Adolf Hitler et dénonce une société multiculturelle. Une grande manifestation est planifiée le 22 avril à Cologne contre le parti d'extrême-droite AFD qui se réunit ce jour-là dans la cité rhénane.


Les autorités allemandes affirment cependant prendre cette menace très au sérieux. " Nous devons prendre toute les pistes en considération, car nous n'avons pas encore retrouvé l'auteur de l'attaque de Dortmund", précisent-elles. Et la porte-parole du parquet fédéral, Frauke Koehler, de précider : "Nous avons la lettre de revendication. Nous l'examinons". Selon le ministre de l'Intérieur de la région de Dortmund (ouest de l'Allemagne), la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Ralf Jäger, "il peut s'agir d'extrémistes de gauche, d'extrémistes de droite, de fans violents ou d'islamistes".

Plus d'articles

Sur le même sujet