Attentats à Paris : 4 jours après, la préoccupation à l'égard des blessés graves

Quatre jours après la série d'attaques qui a ensanglanté Paris, l'état des personnes blessées grièvement soignés dans les hôpitaux civils ou militaires préoccupe. En dehors du traumatisme psychologique, "ils vont le payer pendant des années et des années", a expliqué le professeur Rémy Nizard, chef du service de Chirurgie orthopédique et traumatologique de l'hôpital Lariboisière.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques