Attentats de Paris : "On a tapé dans tous les fichiers de renseignements possibles"

Depuis vendredi soir, les services de renseignements sont sur le qui-vive, les autorités aussi. Les perquisitions dans toute la France ont été nombreuses. Pour Pierre Baretti, spécialiste police-justice de TF1, "le gouvernement a voulu afficher sa détermination". Désormais, sur un simple soupçon, l’Etat peut intervenir. "On applique l'état d'urgence jusqu'à ce qu'on trouve quelque chose" a-t-il ajouté.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques