Attentats du 13 novembre : le silence et la sidération pour les blessés

DirectLCI
Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou, a été frappé par la réaction des blessés au soir des attentats. La plupart d'entre-eux, très jeunes, ne parlaient pas et se démarquaient par leur grand recul et leur sidération. Il prend notamment l'exemple d'un jeune homme qui a perdu sa sœur devant ses yeux.

Plus d'articles