"Dernières confidences", pour tout dire à un proche disparu

"Dernières confidences", pour tout dire à un proche disparu

NOUVEAUTE – La Nordiste Marion Delrue propose un concept unique au monde permettant de laisser un petit mot à un proche disparu. Une idée qui aide ceux qui restent à ne pas continuer à vivre avec le regret de ne pas avoir tout dit.

Une vie ne suffit pas toujours pour tout se dire. Sans compter ceux qui partent toujours trop tôt. Avec Dernières Confidences , Marion Delrue propose un service qui permet de dire ce qu'on a sur le cœur avant la séparation définitive avec un proche disparu. Grâce à un système innovant on peut désormais glisser un feuillet confidentiel, qui ne sera jamais lu, dans le cercueil avant l'enterrement ou la crémation. Pour garantir une confidentialité éternelle aux missives, Marion Delrue a imaginé des cercueils spécialement équipés pour recevoir des lettres, qu'elle commercialise depuis un an.

"C'est un service qui s'adresse à ceux qui restent, c'est une aide au deuil explique la Nordiste, installée à Linselles, près de Lille. C'est symbolique mais le fait de glisser le petit mot ainsi que l'écriture a des vertus thérapeutiques", explique-t-elle à metronews Ce concept unique au monde, Marion Delrue l'a imaginé lorsqu'elle exerçait comme conseillère en développement personnel.  "J'écoutais beaucoup les gens et je me suis rendu compte qu'énormément de personnes souffraient de ne pas avoir dit assez de choses à un proche disparu."

Un service nouveau dans un milieu conservateur

Dans le cadre de son ancien métier l'écriture est souvent utilisée comme un exutoire. De nombreux clients lui font part des bienfaits de coucher sur le papier tout ce qu'ils gardent en eux. De quoi servir de déclic à Marion Delrue pour se lancer dans le secteur du funéraire. "Je n'ai eu que de bons retours de la part de professionnels, assure-t-elle. Mais c'est un milieu très conservateur. Les mêmes rites et les mêmes services sont proposés depuis des années sans que les choses ne bougent vraiment."

Pour se faire connaître, Marion Delrue ose faire bouger les lignes et investit un peu d'argent dans de courtes publicités diffusées avant les films au Kinépolis de Lomme. Elle répond aussi aux personnes intéressées via sa page Facebook ou son site Internet. "Ce n'est pas un domaine sur lequel il est facile de communiquer, poursuit la créatrice de Dernières Confidences. Mais les gens sont ouverts à partir du moment où on le fait bien."

LIRE AUSSI : >> Des designers imaginent un cercueil transformant les défunts en arbre

Plus d'articles