Tempête et neige : un département encore en alerte rouge, 190.000 foyers privés d'électricité, des transports perturbés

ATTENTION - Une tempête hivernale, baptisée Egon, s’abat sur une grande partie nord du pays depuis jeudi après-midi. En milieu de nuit, 34 départements étaient encore en alerte pour vents violents et/ou neige-verglas, les Ardennes étant en vigilance rouge. Au moins 190.000 foyers étaient privés d’électricité et les transports fortement perturbés.

Alerte rouge

Une tempête hivernale violente et dangereuse, baptisée Egon, s'abat sur le nord de la France depuis jeudi en fin d'après-midi. En milieu de nuit, un département était encore en alerte rouge pour vents violents et neige-verglas : les Ardennes. 33 autres -allant de l'Ouest aux frontières du Nord-Est- étaient quant à eux toujours en vigilance orange. Cette vigilance court jusqu'à vendredi 16 heures.  

En vidéo

Tempête : les images des bourrasques partagées sur les réseaux sociaux

Les vents provoquent des coupures d'électricité

Conséquence de cette tempête : au moins 190.000 foyers étaient privés d'électricité vers 22h selon Enedis dont 110.000 en Normandie, 26.000 en Picardie, 8.000 en Pays-de-Loire, 5.000 en Bretagne, 5.600 dans le Nord-pas-de-Calais et 4.000 en Champagne Ardennes. "La situation va encore évoluer au cours de la nuit", prévenait Enedis, alors que la tempête se déplaçait vers l'est du pays. Le gestionnaire du réseau a ainsi déployé environ 1200 techniciens et fait appel à des entreprises partenaires pour réparer les dégâts. "La progression des interventions est rendue difficile par les conditions météorologiques encore instables", précise Enedis. Des renforts devraient être mobilisés vendredi matin.

En vidéo

VIDÉO - Tempête à Fécamp, un mur de brique tombe sur une voiture

Dans le Finistère, le vent a atteint 136 km/h à la pointe du Raz, 102 km/h à Landivisiau et 91 km/h à Brest. Tandis que dans le Morbihan, il a soufflé à 131 km/h à Groix, 108 km/h à Lorient et 101 km/h à Vannes.  L'intérieur du pays a aussi atteint des vitesses très rares : 134 km/h à Méaulte dans la Somme, 133 km/h à Chouilly dans la Marne, 129 km/h à Braine dans l'Aisne.

En vidéo

Pourquoi "cette tempête que l'on n'a pas vu venir" est "exceptionnelle" ? Les explications de Louis Bodin

Vigilance également pour des chutes de neige

Parmi les 34 départements en alerte pour vents violents, plusieurs le sont aussi pour neige et risques de verglas.


Selon Météo France, les chutes de neige devaient se poursuivre toute cette nuit sur les départements en vigilance orange neige. Elles devaient donner une couche de 2 à 5 cm localement. Des chutes de neiges plus importantes devaient se produire près de la frontière belge, où 5 à 10 cm étaient attendus. Le vent fort sur ces régions pourrait occasionner des congères dans la matinée.


L'instabilité se poursuivra tout le week-end, avec des giboulées et des flocons dans la moitié nord du pays.

Un blessé léger dans l'Oise

Dans le seul département de l'Oise, les pompiers avaient déjà effectué environ 350 interventions à 22h30, principalement pour des ruptures de câbles électriques ou des chutes d’arbres. La préfecture a répertorié un blessé léger à Villers-Saint-Paul, entre Beauvais et Compiègne.

En vidéo

VIDÉO - Les dégats de la tempête à Paris

Routes, trains, aéroports : les transports perturbés

Selon le Courrier Picard, les cours sont suspendus vendredi 13 janvier dans les lycées, collèges et écoles de l'Aisne et de la Somme. Même si un accueil devrait être assuré, le journal précise que le rectorat a demandé aux parents de "ne pas prendre de risques et de garder leurs enfants dans la mesure du possible". 


Certains transports en commun sont également perturbés comme le rapporte France Bleu. Le ramassage scolaire ne se fera ainsi pas vendredi dans les départements des Ardennes, de la Somme, du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Aisne, ou encore de la Haute-Saône, de la Meuse et du Territoire-de-Belfort par mesure de précaution.


En raison de dégâts matériels et de la neige, certains axes routiers et ferroviaires sont également ortement touchés dans le nord-ouest de la France.  Sanef conseillait aux automobilistes de ne pas prendre la route sur les autoroutes A16,  A26 et A29. Plusieurs lignes de train étaient ainsi coupées jeudi soir, notamment celle reliant Paris à la Picardie, mais aussi de Paris vers Caen, ou encore les axes Rouen-Le Havre ou encore Rouen-Dieppe. Par ailleurs, le trafic à l'aéroport de Beauvais-Tillé (Oise) a été suspendu et les vols ont été redirigés vers celui de Lille-Lesquin.

Consignes de prudence

"Neige et verglas peuvent rendre les conditions de circulation rapidement très difficiles sur l'ensemble du réseau routier". A cet effet, le ministère de l'Intérieur a aussi émis sur Twitter des consignes de prudence.

En vidéo

JT 20H –Le journaliste de TF1 dans la tempête à Fécamp

En vidéo

France : les images de la tempête au bord de mer

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques