Gardien de prison : un métier très peu attrayant

DirectLCI
Le secrétaire général de l'organisation syndicale pénitentiaire UFAP-UNSA, Jean-François Forget, reconnaît le manque d'attractivité du métier de gardien de prison actuellement. Un métier où la violence règne, et marqué par des salaires très faibles. Une situation qui provoque 25 % de démissions dans les trois ans après l'embauche.

Plus d'articles