Guéant condamné dans l’affaire des primes en liquide, paierait sa proximité avec Sarkozy

DirectLCI
À l'issue du procès dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur, Claude Guéant a été condamné à verser 75.000 euros d'amende, deux ans de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de toute fonction publique. Son avocat dénonce une "peine sévère" et fera appel. Les faits remontent aux années 2002/2004, quand il était directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy.

Plus d'articles