Harcelé au téléphone, parce qu'il avait le numéro de "Patrick Chirac"

Harcelé au téléphone, parce qu'il avait le numéro de "Patrick Chirac"

L'étonnant calvaire du client de SFR qui s'était vu attribuer le numéro supposé de Franck Dubosc, le Chirac du film Camping…

Même deux ans après la sortie de Camping 2, on n'ose imaginer ce qu'a pu endurer, Mehdi, 37 ans, qui a hérité il y a six mois du numéro de téléphone arboré sur la carrosserie de la voiture de Patrick Chirac, le personnage de la comédie incarné par Franck Dubosc.

Grand seigneur, son opérateur de téléphonie mobile, SFR, confirmant cette histoire rapportée samedi par Le Parisien, a annoncé qu'il était disposé à lui attribuer sans frais un nouveau numéro.

Un porte-parole de la société a ainsi indiqué à l'AFP qu'elle était entrée en contact avec ce client "pour lui proposer de changer de numéro gratuitement". Une prestation facturée 18 euros en temps normal, mais pas dans un tel cas de harcèlement.

Depuis qu'il est joignable à ce numéro, il n'a probablement pas fallu bien longtemps à Mehdi, habitant du Val-de-Marne et, autant que l'on sache, pas spécialement client du camping des Flots bleus, pour avoir l'impression d'en être le standardiste, ou le souffre-douleur.

Dans un premier temps, il s'en est accommodé, voire s'en est amusé, mais cela n'a pas duré. "Au début, quand j'ai su que c'était le numéro qui était inscrit sur la voiture de Patrick Chirac quand il arrive au camping, juste en-dessous de l'annotation 'je suis célibataire', j'ai trouvé ça rigolo. Mais j'ai vite déchanté", a-t-il expliqué au Parisien, qui évoque "un supplice quotidien et incessant".

Certes, raconte la victime dans une vidéo publiée sur le site du quotidien, au cours de ce semestre durant lequel il ne pouvait pas changer de numéro, tout bêtement parce qu'il l'avait communiqué à certains contacts, il a reçu des coups de fil "presque plaisants" de curieux tentant le coup, mais aussi des appels franchement désagréables de personnes crédules, déçues de ne pas tomber sur Dubosc, et promptes à l’insulte voire aux menaces.

A ceux qui seraient dans la même situation, on conseille de se tourner sans attendre vers leur opérateur. Dans le cas de SFR au moins, ils seront apparemment entendus.

A ceux qui, notant un numéro apparu au cinéma, à la télévision ou encore dans la presse, seraient tentés de décrocher leur combiné, précisons que sauf accident, ces numéros sont systématiquement "gelés" pendant plusieurs mois avant d'être remis en circulation. Il en va de même des numéros ayant appartenu à des figures médiatiques, de la politique, du sport ou du show-business...

Prenez le Metro de l'actu sur Facebook et Twitter

Plus d'articles