Jean-Claude Gaudin pas encore parti de la mairie de Marseille

Jean-Claude Gaudin pas encore parti de la mairie de Marseille

POLITIQUE – Il y a une semaine le journal La Provence évoquait un possible départ de Jean-Claude Gaudin de la mairie de Marseille en 2016 pour un poste au Conseil constitutionnel. Ses proches collaborateurs réfutent toute idée de démission.

L’affaire a fait grand bruit dans les couloirs de l’hôtel de ville. La semaine dernière, La Provence  évoquait en une du journal l'hypothèse selon laquelle Jean-Claude Gaudin envisagerait de quitter son fauteuil de maire pour siéger en 2016 au Conseil constitutionnel .

Se fondant sur des sources au Sénat, le quotidien régional précisait que l’un des postes de la plus haute juridiction française serait vacant dans un peu moins de deux ans . Info ou intox ? Reste que le principal intéressé n’a pas fait de démenti cette semaine.

Pas à l’ordre du jour…

"Je crois que M. le maire n’aime pas commenter ce qui n’a aucun intérêt, aucune importance, ni aucune réalité au jour d’aujourd’hui", tranche le chef de la majorité UMP au conseil municipal, Yves Moraine. "Je le rencontre régulièrement et il ne m’en a même pas parlé, ce n’est donc pas un sujet", appuie le 1er adjoint à la mairie, Dominique Tian.

Circulez rien à voir ? Pas tout à fait car la question du cumul des mandats va se poser en 2017 rappelle l’élu. Et entre le poste de maire et de sénateur, Jean-Claude Gaudin devra à moyen terme choisir.

"Il a toujours dit qu’il privilégierait Marseille", soutient Yves Moraine. Mais quid toutefois du poste libre au Conseil constitutionnel un an avant ? L’avocat de formation reconnaît quand même "le prestige" d’un poste "difficile à refuser".
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques