"Jungle de Calais" : le ministère de l'Intérieur accusé de "vider" le site avant les régionales

Pour désengorger la "Jungle de Calais", le ministre de de l'Intérieur a choisi de transférer les migrants dans des centres de rétention administrative, comme celui de Vincennes. En deux semaines, 1.500 personnes auraient quitté le site. Mais, selon les associations, cette solution n'est pas viable. Elle sert avant tout "à faire baisser les chiffres" à un mois maintenant des élections régionales.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques