La méningite tue trois personnes à Nice

La méningite tue trois personnes à Nice

SANTE - Deux Niçois d’une même famille ont succombé à une méningite à méningocoque ce week-end. Un troisième homme est décédé après avoir contracté une souche différente de la maladie.

C’est une maladie rare et foudroyante qui a été fatale à trois Niçois ce week-end, dont deux membres d'une même famille. Le premier, âgé de 22 ans, est décédé à son domicile vendredi après avoir développé, la veille, les symptômes classiques de la méningite : violents maux de tête, fièvre et indisposition à la lumière. Dimanche, c'est son beau-frère, âgé 29 ans, qui décédait à son tour au service de réanimation de l’hôpital l’Archet de Nice.

Pas d'épidémie selon l'Agence régionale de santé

"Cette seconde victime a contracté une infection invasive à méningocoque" confirme l'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte-d'Azur à metronews. Son beau-frère avait probablement succombé à la même bactérie.

Les résultats des prélèvements doivent confirmer cette hypothèse. "Dès ce week-end, l'entourage de ces deux personnes a été placé sous antibiotiques, de même que le personnel médical. Nous avons élargi le traitement préventif à plusieurs dizaines de personnes" précise l'ARS.

Un troisième homme, âgé d’une trentaine d’années, est également décédé, ce week-end, à l'hôpital Sainte-Marie de Nice. Il s'agit là encore d’une méningite mais sans "aucun rapport avec les deux autres" cas souligne l'ARS à metronews. "Ils n'ont jamais été en contact, or la méningite ne peut se transmettre que suite à un contact direct et prolongé. Le germe ne survit pas en dehors du corps humain".

Deux jeunes patients hospitalisés à Lenval

Enfin, "deux autres patients habitants dans le département du Var sont actuellement traités pour méningite à l’hôpital pédiatrique Lenval. Ces deux patients sont sans relation avec les cas précédemment évoqués" précise l'ARS qui réfute l'idée d'une épidémie.

En novembre 2011 déjà, une fillette scolarisée en CE1 à l’école Rancher de Nice avait été emportée par la même maladie. La méningite à méningocoque touche en moyenne sept à neuf cents personnes par an en France. L’issue est fatale dans 10% des cas.

Plus d'articles

Les tags

    En ce moment

    Rubriques