Le parc national des Calanques adopte une nouvelle signalétique

Le parc national des Calanques adopte une nouvelle signalétique

ENVIRONNEMENT – Deux ans après la création du Parc national des calanques, les panneaux de signalétiques ont enfin été posés. Le moyen de mieux faire respecter la réglementation dans cet espace sensible.

"Enfin !" s’exclame Didier Réault. Le directeur du parc national des Calanques (PNC) ne cache pas sa joie. Deux ans après sa création et après de longues démarches, le site bénéficie d'une nouvelle signalétique, dévoilée ce mardi. Objectif : avertir le public sur les différentes interdictions (cueillette, bivouac, feu...).

Des règles déjà énoncées sur les précédents panneaux, mais les nouveaux, jaune et bleu, garantissent "une meilleure visibilité et une meilleure crédibilité", assure Didier Réault. Vingt-huit ont été installés aux principales entrées. Par ailleurs, en mer, sept balises avertissent de la délimitation du parc. "Plus personne ne pourra dire : 'Je ne savais pas où j’étais'", poursuit le directeur.

Le paradoxe des calanques

Une excuse souvent entendue par Jérémy Boisseau, garde moniteur, qui ne comprend pas que certains randonneurs continuent à faire du feu dans ce lieu hautement sensible. "Ça arrive. Certains Marseillais pensent que c’est un lieu comme un autre", regrette-t-il. Même si sa principale mission est d’informer et de conseiller, le logo de la police apposé sur sa tenue ne trompe personne. "Je suis aussi là pour verbaliser", rappelle-t-il.

En fonction de l’infraction, l’amende peut être salée – de 135 à 1500 euros –, et les sanctions peuvent même aller jusqu'à des poursuites pénales. Avec plus de 2 millions d’usagers chaque année, le parc souffre d’un paradoxe. D’un côté, il attire de plus en plus. De l’autre, il demande une vigilance de tous les instants. "Notre mission n’est pas de dire aux visiteurs de rester chez eux, conclut Didier Réault, mais de mieux respecter le site".
 

Plus d'articles