Le sexisme au travail, "redoutable instrument d'exclusion"

Le sexisme au travail, qu'il soit frontal - du type "les femmes doivent rester à la maison" -, enrobé dans un humour graveleux ou une forme de bienveillance néfaste, reste un tabou marqué par une dose de déni, souligne un rapport du Conseil supérieur de l'égalité professionnelle (CSEP) rendu public vendredi. 80 % des femmes en seraient victimes.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques