Les personnes jugées dangereuses dans un centre pénitentiaire administratif ?

La filature électronique permanente "c'est possible", juge Pierre Baretti, spécialiste police de TF1. Selon lui il est même envisageable de faire comme Charles Pasqua il y a vingt ans, c'est-à-dire assigner à résidence dans un centre de rétention administrative les personnes jugées dangereuses ou détentrices d'une fiche "S".

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques