Minute de silence : "Normal de s'arrêter pour penser aux victimes" dit une anonyme

Une minute de silence a été respectée un peu partout en France lundi midi. Sur la place Bellecour, à Lyon, une anonyme a expliqué ce qui l'avait poussé à sortir de chez elle trois jours après les attentats dans la capitale parisienne. Pour elle, il était important de rendre hommage aux victimes en s'arrêtant de vivre un instant.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques