Soldes d'hiver 2014 : le vide dressing a la cote à Toulouse

Soldes d'hiver 2014 : le vide dressing a la cote à Toulouse

CONSOMMATION - La "dressing party" organisée vendredi et samedi par l’entreprise "Secrets de commode" séduit les clients toulousains. Pendant deux jours, on y trouve des vêtements de grandes marques pour moins de 80€.

Un pantalon Pepe Jean ou une robe Comptoir des cotonniers à une vingtaine d’euros. Ce week-end c'est dans le vide dressing proposé par "Secret de commodes" que se trouvent les bonnes affaires. Cette société vient d'installer dès ce vendredi et  jusqu'à samedi une "dressing party" au rez-de-chaussée de l’hôtel Palladia, avenue de Grande-Bretagne, à Toulouse. Son objectif : proposer que des vêtements de grandes marques de seconde main à petit prix.

Ce concept novateur qui tourne dans plusieurs villes de France, séduit les Toulousains. Dès l'ouverture, à 10 heures ce vendredi matin, une cinquantaine de clients se pressaient pour dénicher sacs, chaussures et vêtements de seconde main. Comme Agnès, 31 ans : "J'ai fonctionné au coup de cœur. Je viens de trouver une robe en soie Maje pour 15 euros, c’est une marque que je ne peux pas m’offrir habituellement car il faut compter une centaine d'euros", explique la jeune femme. D'autres sont venues en quête d'une alternative aux soldes  : "Les prix sont tout de suite plus intéressants, sinon il faut attendre les secondes démarques, expliquent Nora, 35 ans et Nathalie, 43 ans. Ici nous avons trouvé un jean IKKS à 6 euros pour les enfants et des pantalons pour homme Hugo Boss ou Ralph Lauren à 19 euros."

"Démocratiser l’achat de seconde main"

Sur les étiquettes, les prix dépassent rarement 79 euros. Pour obtenir ces rabais, l’entreprise lancée par Carole Poënsin et Daniel Thomas, a collecté cet hiver des vêtements déjà utilisés en partenariat avec les Galeries Lafayette. "Les clients cèdent des articles en bon état et s'ils entrent dans la liste de marques que nous avons définie, ils repartent directement avec des bons cadeaux aux Galeries. La transaction est donc immédiate contrairement à un dépôt-vente" explique Daniel Thomas. Le système qui a permis de recueillir plus de 3000 articles.

Et si "Secrets de commode" propose des vêtements de seconde main, les rayons se présentent comme dans une boutique classique. "Nous ne sommes pas dans une friperie ou dans un vide dressing où chaque vendeur a son stand. Les articles sont triés, puis classés par taille et par genre, il y a des vendeuses. L'idée est de démocratiser l'achat de seconde main en proposant un vrai service". Et le concept fait mouche. Les organisateurs tablent sur une fréquentation de 400 à 500 personnes aujourd'hui et sur une affluence similaire samedi.

Plus d'articles