Toulouse : Les bons plans d'une blogueuse gourmande

Toulouse : Les bons plans d'une blogueuse gourmande

SORTIES – Le crédo de Chantal Pisey? Faire découvrir des petits restos "injustement méconnus" aux quelque 500 lecteurs quotidiens de son blog "Enflammée". Pour métronews, elle se met à table et nous livre ses derniers coups de cœur.

On pourrait passer devant un restaurant chaque jour, en allant au bureau, et ne jamais songer à y mettre les pieds à la pause déjeuner. "Certains ont des noms trop passe-partout, pas forcément accrocheurs, ou alors ils sont mal-situés, pas très attirants de l'extérieur. Et pourtant, ils valent vraiment le détour!" Un constat que Chantal Pisey a fait il y a 3 ou 4 ans, lorsque, lassée de se rendre toujours dans les mêmes restaurants, elle a commencé à changer ses habitudes de sorties.

Son blog, " Enflammée ", existait déjà depuis longtemps, mais c'est à ce moment-là qu'elle lui a donné une tournure résolument gastronomique. "J'ai eu envie de faire découvrir ces adresses méconnues, pas forcément très fréquentées ", dit-elle. Et elle prévient d'emblée: "je ne cherche pas la nouveauté".

Cartes courtes et produits du terroir

Elle nous a donné rendez-vous à l'heure du déjeuner au Café Jean , sur le haut des allées Jean-Jaurès. Un lieu qu'elle a découvert l'été dernier, "en passant devant par hasard". Elle l'a immédiatement testé (même si elle n'aime pas le mot) et elle s'est empressée de le recommander à ses quelque 300 à 500 lecteurs quotidiens. "Ici, c'est une cuisine locavore. La carte est courte et change tous les jours, j'adore", dit-elle.

Des belles surprises comme celles-ci, Chantal en a une liste longue comme le bras. Parmi ses derniers coups de cœur, il y a Les Pêcheurs de Sable , quai de la Daurade. "De l'extérieur, on croit que c'est une buvette lambda. Ce que peu de gens savent, c'est qu'ici, même dans les sandwichs, les produits du terroir sont à l'honneur." Son péché mignon se trouve dans la carte des boissons: "le vin au basilic, un régal!"

Chacha, Sales Gosses et compagnie

Puis pêle-mêle, elle nous livre quelques-uns de ses "spots" incontournables : Le Chacha , pour "sa terrasse bucolique à l'abri des regards et son boulodrome",  A l'excès , pour "ses burgers franchouillards ", ou encore Les Sales Gosses parce que "c'est bon de l'entrée au dessert". Dans un autre registre, elle conseille Le Vélo Sentimental : un restaurant associatif donc le double objectif est d'insérer des personnes désocialisées tout en proposant "une cuisine de saison et du terroir".

Un dernier pour la route? Sans hésitation, Chantal nous parle de La Pente douce :" Le chef est marocain et il est marié à une Française: sa cuisine est autobiographique! Il s'inspire des petits plats de sa mère tout en utilisant des produits nobles qu'on trouve en France." Bref, encore un plaisir pour les papilles.
 

Plus d'articles

Les tags

    En ce moment

    Rubriques