Toulouse: mobilisation après la fermeture de la Case de santé

Toulouse: mobilisation après la fermeture de la Case de santé

SANTE – La Case de Santé qui soigne des patients en difficulté a fermé le 1er novembre, faute de budgets suffisants pour assurer son fonctionnement. Bénévoles, salariés et patients espèrent une réponse du ministère de la Santé.

La Case de santé qui soigne les plus démunis à Toulouse a fermé ses portes. En équilibre financier précaire depuis de longs mois, les responsables de l'association ont tiré la sonnette d'alarme à plusieurs reprises devant le manque de moyens alloués.

Sur le budget prévisionnel de 500.000 euros, il en manque 100.000 euros pour pérenniser la structure. Vendredi, le rendez-vous de la dernière chance avec l'Agence régionale de santé n'a rien donné. Une table ronde avec l'ensemble des pouvoirs publics est programmée mi-novembre.

Le ministère de la santé sollicité

"On a transmis notre dossier au ministère de la Santé", indique Jérôme, un travailleur social. Un peu comme la bouée de la dernière chance. En attendant une réponse du gouvernement, la mobilisation se poursuit.

Devant le local situé au cœur d'Arnaud Bernard, une poignée d'habitués et de bénévoles fabriquent des banderoles et des pancartes pour dénoncer la situation dans laquelle se situe le centre de soins ouvert en 2006.

"Si ça ferme, on va mourir"

Devant une petite table, Mouzidia, 53 ans, confectionne des pancartes dans des cartons de déménagement. "Je viens ici pour soigner mon diabète et ma tension, c'est le seul endroit qu'il me reste quand je suis malade", explique-t-elle.

A ses côtés, Naila, 37 ans, indique prendre "des cachets pour dormir depuis qu'[elle] sai[t] que la Case de Santé est en danger. Si ça ferme, on va mourir!". Muni d'un pinceau, Julia trace de grandes lettres sur un drap blanc.

"On ne peut pas les abandonner. Qui va les prendre en charge désormais?" s'interroge le médecin à la retraite en indiquant les habitués de la Case de Santé. Une question qui reste en suspens tant que le rideau de la Case de Santé reste baissé.

Plus d'articles

En ce moment

Rubriques