Twitter suspend le compte du hacker pro-israélien Ulcan

Twitter suspend le compte du hacker pro-israélien Ulcan

INFO METRONEWS - Depuis plusieurs jours, un activiste pro-israélien pirate de nombreux sites pro-palestiniens et menace des journalistes. Les équipes de Twitter ont décidé de suspendre ce mardi son compte.

Après la justice, c'est le réseau social Twitter qui se penche sur le cas d'Ulcan, alias Gregory Chelli. Les équipes du réseau social ont décidé de suspendre son compte après l'avoir examiné ce mardi. Cet activiste pro-israélien est l'auteur de nombreux piratages de sites pro-palestiniens, ainsi que du site d'information Rue89.

Suspendu pour avoir divulgué des coordonnées privées...

Depuis le début du conflit à Gaza, Ulcan revendique tous ses faits d'arme sur Twitter et n'hésite pas à utiliser ce réseau pour diffuser les coordonnés privés de toutes ses "cibles". Selon nos informations, une équipe de Twitter France a examiné son compte après avoir reçu un signalement. Contacté par metronews, Twitter France refuse d'en dire plus. "Nous ne commentons pas les comptes individuels. Si un utilisateur va à l'encontre de nos règles, son compte peut être suspendu", s'est contenté de répondre le réseau social.

Quelques minutes après cette suspension, un nouveau compte au nom de Gregory Chelli a toutefois été créé avec une adresse... identique.

Ce hacker israélien poursuivi par la justice était en effet loin de respecter la charte du réseau social . Son compte Twitter lui sert de principal support pour diffuser tous ses délits. Il revendique ainsi ses piratages de sites : ceux du NPA, celui de Rue89 ou du député socialiste Yann Galut.

Il profère également de nombreuses menaces contre tous ses "ennemis". Plus grave encore, il diffuse leurs coordonnés personnelles (téléphone, nom des parents, adresse postale) et, pour certains, le contenu de leur casier judiciaire.

Il envoie le GIGN chez un journaliste

Au total, cinq plaintes ont été déposées par Rue89 contre cet individu. En plus d'avoir piraté le site d'information à plusieurs reprises, Ulcan s'en est également pris à la famille d'un journaliste de cette rédaction. L'activiste a publié sur son site Violvocal un enregistrement d'un appel aux parents du journaliste, leur annonçant la mort de leur fils.

Plus récemment, il est allé jusqu'à usurper l'identité du directeur de publication de Rue89, Pierre Haski. "Dans la nuit du 8 au 9 août, ce pseudo-hacker s’est fait passer pour moi et a appelé le commissariat de mon quartier, à Paris, me faisant dire que j’avais tué ma femme et que j’étais retranché chez moi avec une arme, prêt à tirer sur la police. Cet appel a provoqué un déploiement considérable de forces de police prêtes à forcer la porte de mon appartement pour maîtriser ce qu’elles pensaient être un dangereux forcené", témoigne Pierre Haski, qui ajoute : "L’affaire s’est dénouée sans drame, fort heureusement, mais on n’est pas passé loin de la tragique méprise. Il faut rappeler que cet individu a déjà fait la même chose avec les parents de l’un de nos journalistes, provoquant l’envoi du GIGN à leur domicile à 4h30 du matin".

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques