VIDÉO - Sept à Huit : "J’ai commencé à taper sur le requin" : amputé d’une jambe après une attaque, il raconte son combat pour revivre normalement

PORTRAIT - Baboo Bourdenx (comme il se fait appeler) avait planifié ses vacances de longue date : un mois de surf à Hawaï au printemps dernier. Mais à peine arrivé dans ce décor de rêve, le séjour du jeune homme s’est transformé en cauchemar après une rencontre avec un requin-tigre de 4 mètres de long. Une attaque qui l’a laissé amputé de sa jambe droite. Loin de se résigner, Baboo a fait de cette blessure une force.

Cela fait deux mois que ce moniteur de ski s’est fait arracher la jambe par un requin-tigre. Les personnels soignants n’en reviennent pas des progrès qu’il fait. Aujourd’hui, il se passe déjà de béquilles. Ce grand sportif, s’est fixé trois objectifs : skier l’hiver prochain, plonger avec des requins pour dompter sa peur et remonter très vite sur une planche de surf. Mais pour cela, il a besoin de prothèses adaptées onéreuses. Il a lancé une cagnotte en ligne intitulée "Mille pattes". 

Comme un piège à loup qui se ferme sur ma jambeBaboo Bourdenx dans le portrait de la semaine de Sept à Huit

Le voyage avait tout d’un conte de fée. Mais lors de sa première, le surfeur a compris que quelque chose n’allait pas, "comme un piège à loup qui se ferme sur ma jambe avec 100 kilos au bout", raconte-t-il. "J’étais assis sur ma planche et d’un coup j’ai senti une grosse pression sur ma jambe. Je me suis bien accroché, jusqu’à ce que je réagisse. La colère est montée et j’ai commencé à taper sur la tête du requin". Le combat a duré une dizaine de secondes. C’est finalement une vague qui l’a ramené sur le rivage. "Je n’ai pas eu peur de mourir", confie la victime. 

J'ai envie de prouver que la vie continueBaboo Bourdenx dans le portrait de la semaine de Spet à Huit

Ce qui saute aux yeux dorénavant, c’est l’attitude du blessé. Loin de se résigner, Baboo a fait de cette blessure une force. "J’ai hâte de pouvoir plonger avec eux (les requins) pour les comprendre et voir de mes yeux qui ne sont pas dangereux. Me dire que c’est juste un quiproquo (…) J’ai envie de prouver que rien n’a changé, que la vie continue".


À lui d’avouer : "Je suis sûr que j’aurai une appréhension", au moment de remonter sur la plage. Et d’ironiser : "J’espère que ça lui fera bizarre de croquer dans du fer". Si la bête a remporté le premier round, elle n’aura pas le dernier mot…

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Sept à huit

Plus d'articles

Sur le même sujet