Vignette Crit'Air : attention, à Paris, vous serez désormais verbalisé

AMENDE - A compter de ce samedi 1er juillet, tous les automobilistes circulant à Paris doivent avoir collé sur le pare-brise la fameuse vignette Crit'Air. Sous peine de se voir verbaliser d'une amende de 3 ou 4e classe.

La période "pédagogique", sans amendes, est terminée : du lundi au vendredi, de 8 h à 20 h, tous les véhicules circulant dans Paris doivent arborer leur vignette Crit'Air depuis ce 1er juillet.  Les automobilistes qui n’ont pas apposé cette vignette sur leur pare-brise s’exposeront à une amende d’un montant de 68 euros. 


La capitale, première Zone à circulation restreinte (ZCR) de France, a imposé depuis le 15 janvier le port de ce système de macaron, à l'initiative de la maire PS Anne Hidalgo, qui a fait de la lutte contre la pollution de l'air une de ses priorités.  Cette vignette de diverses couleurs, délivrée par le ministère de l'Environnement, identifie les véhicules selon leurs émissions polluantes (oxydes d'azote, particules). 

Quelles amendes ?

A compter de ce samedi 1er juillet, le conducteur qui circulerait, à Paris, avec un véhicule non autorisé, en semaine, risque une verbalisation en bonne et due forme. C’est ce que précise l’article R411-19-1 du Code de la route : "Le fait, pour un conducteur, de circuler en violation des restrictions d'une zone à circulation restreinte, instituée en application de l'article L. 2213-4-1 du code général des collectivités territoriales, est puni de l'amende prévue pour les contraventions : 1) De la quatrième classe, lorsque le véhicule relève des catégories M2, M3, N2 ou N3 définies à l'article R. 311-1 ; 2) De la troisième classe, lorsque le véhicule relève des catégories M1, N1 ou L."

C'est-à-dire, une amende de 135 euros (minorée à 90 euros) pour les bus et poids lourds et une amende de 68 euros (minorée à 45 euros en cas de paiement immédiat ou dans les 15 jours suivant le PV), pour les véhicules de particulier et les camionnettes de moins  de 3,5 tonnes. Il  est également signalé que le véhicule peut être immobilisé. Pour ne prendre aucun risque durant cet épisode de pollution atmosphérique à l'ozone, vous pourrez également bénéficier du stationnement résidentiel gratuit en vigueur ce lundi 19 juin 2017, a fait savoir la Mairie de Paris. En fonction de l’évolution de la situation dans les jours qui viennent, d’autres mesures complémentaires pourront être prises : gratuité de l’abonnement journée à Vélib’ et gratuité de la première heure d’utilisation d’Autolib’ pour les nouveaux abonnés.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques