Albert Einstein avait bien prédit les ondes gravitationnelles... avec 100 ans d'avance !

Albert Einstein avait bien prédit les ondes gravitationnelles... avec 100 ans d'avance !

ESPACE - Des physiciens ont confirmé avoir détecté les ondes gravitationnelles qu'Albert Einstein avait pressenties en 1915 dans sa théorie de la relativité générale. Génial. Au fait, c'est quoi, une onde gravitationnelle ?

Cela s'est passé le 14 septembre 2015. Aux Etats-Unis, les deux instruments de l'observatoire Ligo (Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory), qui mesurent quatre kilomètres chacun, ont détecté quelque chose, l'un en Louisiane, l'autre à Washington. Des chercheurs internationaux l'ont confirmé ce jeudi : ce sont bien des ondes gravitationnelles. 

La découverte constitue une avancée majeure en physique qui ouvre une nouvelle fenêtre sur l'univers et ses mystères. Cent ans plus tôt, Albert Einstein les avait prédites. Une avancée "historique", selon le physicien Benoît Mours, du CNRS, qui a travaillé en étroite collaboration avec l'équipe de scientifiques du Ligo. 

A quoi ça sert, de détecter les ondes gravitationnelles ? 

La découverte va permettre d'explorer les trois noirs (jusque-là invisibles) et de remonter aux origines de l'univers. Rien que ça.

Explorer les trous noirs  Selon la théorie de la relativité générale d'Einstein, un couple de trous noirs en orbite l'un autour de l'autre perd de l'énergie, produisant des ondes gravitationnelles. Ce sont ces ondes qui ont été détectées le 14 septembre 2015. L'analyse des données a permis de déterminer que ces deux trous noirs ont fusionné il y a 1,3 milliard d'années. Ils étaient 29 et 36 fois plus massifs que notre Soleil. On ignore encore comment grossissent ces objets, qui se trouvent au centre de quasiment toutes les galaxies. Désormais, les scientifiques disposent d'un outil pour les observer. 

Mieux comprendre l'univers  "Les ondes gravitationnelles peuvent aider à expliquer la formation des galaxies", explique à l'AFP David Shoemaker, responsable du Ligo. "La gravité est la force qui contrôle l'univers et le fait de pouvoir voir ses radiations nous permet d'observer les phénomènes du cosmos les plus violents et fondamentaux, qui sont quasiment inobservables autrement", explique Tuck Stebbins, chef du laboratoire d'Astrophysique gravitationnelle au centre Goddard de la Nasa. 

Le fait de pouvoir détecter ces ondes qui voyagent sans perturbations pendant des milliards d'années rend possible de remonter à la première milliseconde du Big Bang. De nouvelles nouvelles de l'espace à suivre, donc. 

A LIRE AUSSI 
>> VIDEO 360 - Visitez Mars avec la vidéo interactive de la Nasa
>>
Un Nobel pour le boson de Higgs
>>
Notre dossier espace

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques