Amende record pour Google pour abus de position dominante

Amende record pour Google pour abus de position dominante

SANCTION - La Commission européenne a infligé une amende de 2,42 milliards d’euros à Google pour abus de position dominante de son comparateur de prix. La firme américaine a décidé de faire appel.

"Nous sommes respectueusement en désaccord avec les conclusion annoncées aujourd'hui (ndlr : mardi). Nous allons étudier la décision de la Commission en détail et nous envisageons un appel". C’est ainsi que Google a accueilli la sanction de la Commission européenne qui lui a infligé une amende record de 2,42 milliards d'euros. Le géant américain a d’ores et déjà annoncé qu’il allait faire appel.


L’Europe réprimande la filiale d’Alphabet (ndlr : nom de la maison-mère de Google) pour abus de position dominante concernant son comparateur de prix. La Commission lui demande de mettre fin à ses pratiques sous 90 jours sous peine d'astreinte représentant jusqu'à 5% du chiffre d'affaires quotidien moyen de l’entreprise.

En vidéo

Attention, Google vous surveille, même quand vous faites du shopping

Il est reproché à Google d’avoir profité de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche pour favoriser systématiquement son propre comparateur. Google Shopping permet de comparer des produits et prix en ligne avant d’être possiblement réorienté vers des revendeurs ou distributeurs. Le comparateur ressort en tête des requêtes de manière quasi automatique. La Commission européenne a donc été saisie il y a sept ans par plusieurs sites dont Yelp (recommandations), Tripadvisor (voyagiste), Foundem (comparateur de prix) ou encore le groupe de médias News Corp et le cabinet FairSearch.

Google sous le coup de deux autres enquêtes

"Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l'UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d'innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d'un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l'innovation", a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, citée dans un communiqué de l'exécutif européen.


L’amende est la plus importante jamais infligée par l'Union européenne à un groupe américain. Les 2,42 milliards d’euros représentent tout de même 13,9% du bénéfice net hors exceptionnels du groupe en 2016 (19,478 mds de dollars) et équivaut à 0,4% seulement de sa capitalisation boursière (665,57 milliards de dollars). Jusqu’à présent, le record était détenu depuis 2009 par le fabricant Intel (1,06 milliards d’euros).


En Europe, Google fait aussi l’objet de deux enquêtes : l’une sur sa plateforme publicitaire Adsense, accusée de faire barrage aux concurrents dans sa rechercher sponsorisée ; l’autre concerne Android, système d’exploitation mobile trop présent dans les smartphones et donc anti-concurrentiel pour l’exécutif européen. Des amendes qui pourraient être encore plus conséquentes pour la firme de Mountain View.

Plus d'articles

Sur le même sujet