Apple Park : nous vous offrons une (courte) visite guidée

Apple Park : nous vous offrons une (courte) visite guidée

BALADE – La dernière keynote Apple, qui s'est tenue ce mardi à Cupertino (Californie), fut l'occasion de découvrir les trois derniers iPhone de la marque, mais aussi le tout nouveau campus du géant de la téléphonie. Ouvert depuis le mois d'avril, l'Apple Park s'est en partie dévoilé à nous. LCI vous fait faire un rapide tour du propriétaire.

C'est un vaste site de plus de 70 hectares au cœur de Cupertino, au sud-est de San Francisco, en pleine Silicon Valley. A quelques kilomètres d'Infinite Loop, emplacement emblématique de la marque, Apple prend petit à petit ses quartiers depuis le mois d'avril. Un écrin de verdure où 9000 abricotiers, en souvenir de l'enfance de Steve Jobs, seront à terme plantés pour préserver une nature omniprésente. Dans le projet voulu par Steve Jobs et qu'il avait encore défendu avec ses dernières forces en 2011, on trouve un véritable souci de l'environnement avec des bâtiments couverts de panneaux solaires, un système de recyclage et d'épuration de l'eau… et pas de voitures qui circulent, cantonnées au méga parking d'accueil.

A l'occasion de la keynote d'Apple qui s'est tenue au Steve Jobs Theater, nous avons eu l'occasion de découvrir une partie de l'Apple Park. Une situation suffisamment rare pour être signalée car, avec une culture du secret omniprésente, il est rare qu'Apple laisse les médias photographier, partager leur découverte des sites. Mais celui-ci, élaboré par le cabinet Foster + Partners, peut être exhibé fièrement par la firme californienne qui en a pris possession en avril 2017, après quatre ans de travaux.

Tout commence au Visitor Center, vaste bâtiment de verre qui se situe à l'extérieur de l'Apple Park. On y trouve évidemment un Apple Store, une salle d'exposition où trône pour le moment la maquette du campus. Mais ce qui vaut le coup d'œil, c'est aussi la vaste terrasse sur le toit qui permet d'avoir une vue à 180 degrés sur l'Apple Park et notamment son bâtiment central, cet imposant ovale au coeur de la nature. Alors certes, le site n'est pas encore totalement opérationnel. Les arbres ne sont pas tous plantés, l'herbe n'a pas encore poussé partout. Mais l'on comprend vite le décor qui s'annonce.

Nous prenons ensuite la route du campus. Passée la guérite d'accueil, la route monte vers le Steve Jobs Theater. L'amphithéâtre de 1000 places surplombe une partie des lieux et permet une vue magnifique sur le "Donut", le vaisseau amiral de l'Apple Park. Le Steve Jobs Theater illustre à merveille le souci du détail et du design d'Apple. Ce bâtiment rond de 50 mètres de diamètre est composé de hauts panneaux de verre (6,1 mètres). 

En pénétrant en son sein, on est frappé par l'espace, le plafond en fibre de carbone qui rappelle une soucoupe volante posée au-dessus des têtes. Deux larges escaliers et les murs sont en marbre, comme s'ils étaient tous faits d'un seul et même morceau. Le même marbre que celui qui orne désormais les nouveaux Apple Store du monde entier. Puis, notre chemin nous mène à l'amphithéâtre avec son bois élégant et ses larges fauteuils en cuir. La scène rappelle celle de l'Infinite Loop où Tim Cook tint sa dernière keynote en octobre dernier.

Ces panneaux d'aluminium autour desquels s'enroulaient les deux escaliers peuvent disparaître par magie pour laisser la place à vaste espace en sous-sol où le showroom, cette zone où les produits s'étalent sur de larges tables pour être présentés aux journalistes. Les portes sont dissimulées dans les murs, comme pour laisser la part belle au théâtre des rêves qui occupent l'essentiel des mètres carrés.

Alors, on sera un peu déçu de n'avoir vu qu'une partie de ce vaste domaine arboré. Une courte balade aussi au coeur de ce dont Steve Jobs avait rêvé et auquel cette toute première keynote tenue sur place a largement rendu hommage.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lancement du nouvel iPhone

Plus d'articles

Sur le même sujet