Ce logiciel malveillant a déjà infecté plus d'un million de comptes Google à travers le monde

Ce logiciel malveillant a déjà infecté plus d'un million de comptes Google à travers le monde

ALERTE VIRUS - Un logiciel malveillant, baptisé "Gooligan", fait actuellement des ravages sur les smartphones et les tablettes Android. Depuis son apparition, ce virus d'un nouveau genre a déjà été infecté plus d'un million de comptes Google à travers le monde.

Du jamais-vu dans l'histoire de l'internet mobile. Pas moins d’un million de smartphones et de tablettes auraient déjà été  infectés un nouveau logiciel malveillant baptisé "Gooligan". Ce virus, qui se répand comme une traînée de poudre via la boutique d’applications en ligne de Google, ferait plus de 13.000 nouvelles victimes chaque jour, selon la société de sécurité informatique Check Point, qui a été la première à repérer la menace.


Son mode d’action diffère de celui d’un malware classique. Et pour cause : Gooligan a pour effet de "rooter" les appareils mobiles tournant sous Android 4 (Jelly Bean et KitKat) et 5 (Lollipop). Autrement dit, une fois que votre smartphone ou votre tablette a été infecté par ce virus, les piratent en deviennent l'administrateur. Ils peuvent ainsi modifier le logiciel qui permet de gèrer votre appareil mobile et accéder à tous vos fichiers, prévient Check Point.

30.000 applications vérolées sont installées chaque jour

Plus concrètement, Gooligan installe automatiquement sur votre appareil des applications vérolées, qui se trouvent sur le PlayStore. Il permet aussi aux pirates de poster de faux commentaires pour améliorer le référencement des applications vérolées dans lequel le virus se niche en toute discrétion. Ce qui lui permet de se propager encore plus rapidement. La liste de ces dernières est fournie par la société Check Point.

Depuis son apparition, près de 30.000 applications sont installées quotidiennement sans l'accord des personnes visées, soit 2 millions d'applications depuis le début de la campagne, précise la société à l'origine de sa découverte. But de l’opération ? Générer des revenus frauduleux. Plus inquiétant encore, ce virus permet aussi aux hackers de collecter vos identifiants Google, pour accéder aux données qui sont stockées sur les services Gmail, Google Photos, Google Docs, etc.

Nous assistons à un tournant dans la stratégie des hackersMichael Shaulov, responsable des produits mobiles chez Check Point

"Ce vol de données liées à plus d'un million de comptes Google est alarmant et laisse envisager de nouvelles formes de cyberattaques», explique Michael Shaulov, responsable des produits mobiles chez Check Point, cité par Le Figaro. Nous assistons à un tournant dans la stratégie des hackers, qui ciblent désormais directement les appareils mobiles pour obtenir les informations sensibles qui y sont stockées."


L'entreprise de sécurité informatique a immédiatement prévenu Google de la faille de sécurité. En attendant qu'une solution soit trouvée, une page a été mise en place par Check Point afin de vérifier que votre appareil n'est pas concerné : pour le savoir, il suffit d'entrer l'adresse mail Google associée à votretéléphone. Pour vous prémunir de ce virus, vous devez installer un nouveau système d'exploitation sur votre téléphone et ensuite modifier vos mots de passe sur tous les services de Google.

Le virus Eko se répand sur Facebook : comment y échapper ou s'en débarraser ?

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques