Cicada 3301 : l'énigme géante qui passionne les geeks

Cicada 3301 : l'énigme géante qui passionne les geeks

INFORMATIQUE - Depuis le 5 janvier, se dispute un jeu de piste gigantesque. Une série d’énigmes qui fait appel à l’astuce, la cryptologie et le codage informatique. Pour avancer, les concurrents doivent naviguer dans le web profond. Cela se joue à l’échelle mondiale. Et les hypothèses les plus folles circulent quant à l’auteur de ce casse-tête informatique.

L’histoire débute le 5 janvier 2012. Sur le forum 4chan , une image est postée par un utilisateur. On peut y lire un court texte : "Bonjour. Nous cherchons des individus très intelligents. Pour les trouver, nous avons conçu un test. Il y a un message caché dans cette image. Découvrez-le, et il vous mènera sur la voie pour nous trouver. Nous sommes impatients de rencontrer les quelques personnes qui réussiront à faire le chemin jusqu’à nous. Bonne chance." Au bas des quelques lignes, une signature : 3301.

Des nombres premiers à la littérature cyberpunk

L’appât est en place. Bien vite, les curieux, les férus de cryptologie et autres spécialistes de ce genre de jeu de piste, y mordent. S’engageant dans un jeu de piste virtuel, les chercheurs débouchent d’abord sur une mention de l’empereur romain Claude. Les plus érudits y voient là une référence au " chiffre de César ", une méthode de codage. De cette déduction, ils atteignent l’étape suivante qui les mène à une nouvelle image. Celle-ci apparaît d’abord comme un leurre avant de se révéler être une allusion à un logiciel de cryptage.

Là où d’ordinaire s’arrêtent les petits jeux de ce genre, l’énigme gagne en ampleur, piquant au vif les plus acharnés. Les casse-tête s’enchaînent, jouant sur les nombres premiers, explorant les littératures cyberpunk et médiévale, faisant référence à la musique classique, à la philosophie et même à la numérologie maya.

Une dimension mondiale

Le sentier tortueux qui mène au but s’éloigne parfois du monde purement virtuel. L’une des étapes consiste ainsi à composer un numéro de téléphone, la suivante dévoile la représentation d’une cigale (cicada, en anglais), une autre donne accès à 14 coordonnées GPS dans plusieurs pays répartis sur quatre continents : Etats-Unis, Espagne, Australie, France, Corée du Sud, Pologne, Japon, Russie...

Cicada 3301 – c’est le nom que lui donnent les limiers du net qui sont à ses basques – devient un jeu de piste global. Les internautes doivent s’entraider s’ils veulent en venir à bout. Car à chaque position GPS se trouve une affiche représentant une cigale, associée à un QR code (un type d’un code-barres en noir et blanc qui peut être lu grâce à un smartphone).

La 3e édition en 2014

Le stade d’après mène les "joueurs" dans le deep web (web profond). Cette partie immergée d’Internet qui échappe aux radars des moteurs de recherche classiques. Là où se dissimulent vendeurs d’armes, dealers et réseaux pédophiles. C’est dans les tréfonds du net que la chasse à la cigale prend fin. Du moins pour le plus grand nombre.

Seuls les premiers arrivés au but peuvent continuer l’aventure. Les autres sont priés de retourner à leurs études. Sur l’ultime site Internet s’affiche ce message : "Nous voulons les meilleurs, pas les suiveurs". Les "meilleurs" se seraient vus proposer d’autres énigmes, mais à ce sujet, nul ne veut en dire plus.

CIA, NSA ou Anonymous

En 2013, début janvier, cicada 3301 relance son ardu jeu de piste à base d’occultisme, de nombres premiers, de fichiers musicaux, de localisations physiques allant de Dallas à Moscou et à Okinawa. Pour une fin identique, invitant les premiers à un "puzzle" privé. Le 5 janvier 2014, pour la 3e fois, un nouveau message est apparu. Des milliers d’internautes ont repris leur travail de fourmi pour débusquer la cigale. Il leur faudra probablement un mois, comme les années précédentes.

Demeure le mystère de l’identité de l’organisateur de ce jeu global, et ses motivations. Sur le sujet, tout le monde a sa petite idée , mais pas la moindre certitude : individu isolé désœuvré, groupe de hackers ( Anonymous ou autre) tentant de renforcer ses rangs, cellule de recrutement de la CIA ou de la NSA (l’agence de sécurité américaine) voire campagne de pub déguisée... Pour obtenir la réponse, une seule solution : résoudre l’énigme cicada 3301.

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques