"dadada" ! Le honteux mot de passe du patron de Facebook

"dadada" ! Le honteux mot de passe du patron de Facebook

NEWBIE - Le fondateur de Facebook utilisait un seul et unique mot de passe pour ses comptes Twitter, Pinterest et LinkedIn. Une négligence qui a valu au fondateur du réseau social le plus populaire de la planète de se faire pirater par un groupe de hackeurs ce week-end.

Personne n’est pas à l’abri d’un piratage. Même Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. Le fondateur du réseau social le plus populaire de la planète a vu en effet ses comptes Twitter et Pinterest se faire pirater au cours du week-end dernier. Et plutôt bêtement, pour le coup… Comme beaucoup d’entre nous, le big boss de Facebook utilisait un seul et unique mot de passe pour se connecter à ces deux plateformes, ainsi qu’au site LinkedIn.

Victime d’un piratage massif, il y a quatre ans, ce réseau social professionnel à nouveau dans la tourmente après l’irruption, le mois dernier, d’une base de données contenant plus de 100 millions d'identifiants et de mots de passe est actuellement en vente sur le DarkWeb, sur une place de marché nommé  "The Real Deal". Et il semble en effet que les données de Mark Zuckerberg se soient trouvées dans cette liste.

"Nous sommes juste en train de tester votre sécurité"

Le fichier en question est proposé à la vente pour 5 bitcoins, soit un peu plus de 2000 euros. Il concerne 167 millions de comptes, dont 117 millions sont associés à un mot de passe. Les pirates n’auraient eu alors qu’à recherche son nom dans la base de données et croiser les doigts, en comptant sur la négligence du patron de Facebook, comme le rapporte le site VentureBeat .


Les hackeurs en ont profité pour visiter le compte Twitter de Mark Zuckerberg : "Nous sommes juste en train de tester votre sécurité", ont-ils écrit, un brin provocateur, dans un message incitant le milliardaire à les contacter par message privé. Et révélant par la même occasion le mot de passe ridicule du big boss de Facebook : "dadada". Et, en guise de revendication : " Piraté par la Team OurMine ", pouvait-on lire le même jour sur son compte Pinterest .


Zuckerberg n’utilisait plus son compte Twitter depuis 2012

En fait, Mark Zuckerberg n’utilisait plus son compte Twitter depuis 2012, et son compte Pinterest reste quasiment vide. Et contrairement à ce qu’ont affirmé les pirates, le compte Instagram du big boss de Facebook n’aurait pas été touché. Facebook a par ailleurs reconnu les autres piratages en indiquant que "les comptes affectés ont été re-sécurisés", tout en soulignant qu’aucun système de Facebook n’avait été compromis.

EN SAVOIR + >> Protéger son compte Twitter (et le récupérer en cas de piratage)

Morale de l’histoire ? Le compte Twitter de Mark Zuckerberg n’était pas "certifié" par le réseau social. De plus,  la "double authentification" n’avait pas été activée par ce dernier. Une fois enclenchée, elle oblige l’utilisateur à s’identifier une seconde fois, via un téléphone portable par exemple. A la tête de l’une des entreprises les plus puissantes du monde, Mark Zuckerberg n’en reste pas moins un internaute comme un autre. 

À LIRE AUSSI
>> Découvrez toutes les choses (affreuses) que Google sait de vous !
>> Astuce geek - Facebook vous cache des messages : voici comment les lire

Plus d'articles

Sur le même sujet