Du premier iPhone à l'iPhone X : retour sur 10 ans de (r)évolutions mobiles par Apple

HISTOIRE - Il y eut le Macintosh en 1984 puis l’iPod en 2001. En 2007, Apple marque un troisième tournant dans l’histoire de la technologie mondiale en dévoilant l’iPhone, le premier téléphone mobile tactile. Retour sur 10 ans d’évolutions.

Ce mardi 12 septembre, Apple a fêté en grande pompe les 10 ans de son produit-phare. Pour l'occasion la marque à la pomme a sorti l'iPhone X (prononcer "Ten") , un modèle doté d'un écran Super Retina Display de 5,8 pouces et de la reconnaissance faciale. Depuis le tout premier appareil présenté par Steve Jobs un jour de janvier 2007 et jusqu'à celui que tiendra Tim Cook ce mardi, les dix dernières années ont marqué un tournant dans l’histoire du high-tech mondial. Retour sur l’évolution du produit considéré comme le plus influent de l’histoire.

2007 : iPhone – L’ère du tout-en-un s’ouvre

Le 10 janvier 2007, Steve Jobs dévoile au monde entier un appareil sans clavier physique, avec un écran totalement tactile multi-touch. Pas de keynote grand spectacle à l’époque, l’évènement a lieu à l’occasion du MacWorld expo à San Francisco. L’appareil affiche une diagonale de 3,5 pouces et un design jamais vu pour un téléphone mobile qui n’est pas sans rappeler les assistants personnels PDA qui font encore fureur à l’époque. L’iPhone se connecte en Edge ou au mieux en 2G. Son appareil n’affiche que 2 Mpx de résolution. "Un iPod, un téléphone et un accès à internet. Vous voyez l’idée ? Ce ne sont pas trop de choses différentes. C’est un seul et même appareil", clame alors Steve Jobs. Internet tient désormais dans la poche, votre appareil photo aussi…

2008 : iPhone 3G – L’AppStore bouleverse la téléphonie et l’informatique

Le buzz a été énorme pour le premier iPhone vendu à plus de 6 millions d’unités (en France, Orange a l’exclusivité). Son successeur permet alors de se connecter à la 3G naissante. Internet devient plus facile et rapide, et l’iPhone 3G, désormais bombé à l’arrière, embarque également sa première puce GPS. L’AppStore fait son apparition et bouleverse à tout jamais la téléphonie, mais aussi la façon de concevoir des services, des logiciels, etc. Désormais, l’appareil se personnalise selon les envies et besoins de son utilisateur qui peut piocher parmi 500 applications mobiles disponibles à l’ouverture. Un chiffre qui va rapidement grimper pour atteindre désormais plus de deux millions d’applis et en espérer cinq en 2020.

2009 : iPhone 3GS – La vidéo fait son apparition

On le comprendra plus tard mais l’ajout du S au nom débute réellement pour Apple cette année. Il marque l’arrivée une année sur deux d’évolutions importantes mais pas de changement radical. Pourtant, ce "S" ne veut alors pas dire "Supérieur" mais vitesse (Speed en anglais). L’iPhone 3GS, physiquement identique au précédent, s’avère plus rapide et possède plus de capacité (de 16 à 32 Go de mémoire). Mais surtout, il est enfin possible de filmer directement avec l’iPhone alors qu’auparavant, il fallait des applis tierces.

2010 : iPhone 4 – Ceci est une (première) révolution

Pour la première fois, Apple modifie le design. Fini les rondeurs, l’iPhone 4 est plus raffiné, plus ciselé, en métal et dos en verre. L’écran conserve ses dimensions, mais il est désormais Retina et de bien meilleure résolution (960 × 640 px contre 480 × 320 px). Les changements sont aussi à l’intérieur. La vidéo HD arrive, le capteur photo monte à 5 Mpx avec enfin un flash LED. L’iPhone se dote d’une caméra en façade pour les selfies et la vidéo (0,3 Mpx). Ce modèle ne restera pas dans les annales à cause d'un problème flagrant de réception du signal coupée dû au nouveau positionnement des antennes. Apple propose alors le retour du produit, mais seulement 1,7% des acheteurs le renvoie.

En vidéo

Le 31 octobre, l'iPhone 4 deviendra obsolète aux yeux d'Apple

2011 : iPhone 4s – Bonjour Siri, adieu Steve

Pour la première fois, l’iPhone a son évènement dédié, en octobre. Jusque-là, l’appareil était présenté dans le cadre de la conférence des développeurs (WWDC) en juin. L’appareil s’offre une révolution d’ampleur : l’assistant vocal. Il y avait déjà le contrôle vocal. Cette fois, l’iPhone se met à parler, juste à temps pour que son créateur le voie. Steve Jobs décède le lendemain. Malade, il a laissé sa place à un successeur désigné (mais qui ne prendra ses fonctions que beaucoup plus tard) peu à l’aise sur scène, Tim Cook. L’iPhone 4s fait franchir un nouveau palier à la firme alors que la concurrence commence à pointer un nez agressif. Hormis l’arrivée de Siri, l’iPhone 4s est dans la droite lignée de l’iPhone 4. Il y ajoute une caméra améliorée (8 Mpx), capable désormais de filmer en Full HD, et une capacité de stockage de 64 Go.

2012 : iPhone 5 – On recommence tout

Nouveau numéro, nouveau design. L’iPhone 4/4s proposait un écran de 3,5 pouces de diagonale (environ 8,9 cm) quand la concurrence dépasse désormais les cinq pouces (12,7 cm). Alors Apple revoit son châssis et l’élargit. L'iPhone 5 affiche désormais 4 pouces (10,1 cm) et une rangée supplémentaire d’applis. Un nouveau port de recharge fait son apparition : le Lightning. L’iPhone améliore sa caméra de façade (1,2 Mpx) et lance une nouvelle fonctionnalité avec les appels entre iPhone/iPod et iPad via FaceTime. Pour la première fois, l’iPhone 5 embarque la norme LTE de connexion ultra-rapide proche de notre 4G actuelle.

2013 : iPhone 5s et 5c – Touchez, c’est gagné !

Pour la première fois, Apple dévoile non pas un, mais deux iPhone. Ils reprennent les grandes caractéristiques de l’iPhone 5. Annoncé plus abordable, l’iPhone 5c ressemble à son aîné mais arrive avec une coque plastique colorée (bleu, vert, jaune, rose). L’iPhone 5s s’est, lui, gardé toutes les nouveautés dont le Touch ID, le scanner d’empreinte pour la reconnaissance digitale et le déverrouillage de l’appareil. Le capteur photo s’améliore encore plus avec l’introduction du ralenti (Slow Motion), du mode rafale, du double flash True Tone et de l’ouverture f/2.2. L’iPhone 5s va connaître un succès fou à travers le monde, avec notamment l’arrivée d’une couleur or, tandis que l’iPhone 5c cesse d’être commercialisé dès 2015.

2014 : iPhone 6 et 6 Plus – Apple voit plus grand

Apple entre dans une nouvelle ère, celle des phablettes, avec un appareil totalement repensé, plus élancé et plus fin. Pour la première fois, un iPhone va dépasser la taille d’écran de 5 pouces. La marque à la pomme se décide même à lancer deux smartphones afin de ratisser encore plus large et de prendre des parts de marché à Samsung, spécialiste des grandes tailles. Voici donc l’iPhone 6 avec un écran Retina HD de 4,7 pouces et l’iPhone 6 Plus et ses 5,5 pouces. Un modèle révolutionnaire pour la firme qui lui réservera dès lors ses principales améliorations. Pour sa première apparition, il peut se targuer, par rapport à son "petit frère", de proposer un stabilisateur d’image optique sur la caméra arrière. Pour les deux modèles, c’est encore la caméra qui s’offre les plus gros changements et améliorations dont la mise au point Focus Pixel ou encore la photo panorama jusqu’à 43 Mpx. Les deux introduisent aussi Apple Pay, le système de paiement sans contact.

2015 : iPhone 6s et 6s Plus… et l’iPhone SE

Ce ne sera pas le plus révolutionnaire des iPhone mais l'iPhone 6s ajoute cependant une fonctionnalité de choix : le 3D Touch. L’intensité de l’appui sur l’écran permet alors d’offrir d’autres options ou fonctionnalités supplémentaires pour chaque appli. La vidéo en 4K native signe son arrivée et, à l’époque des selfies, la caméra avant fait un bond (5 Mpx) tandis que la caméra arrière passe de 8 Mpx à 12 Mpx et permet désormais les photos animées Live Photos. Pour satisfaire un marché asiatique en pleine croissance, Apple est le premier à dégainer un smartphone en or rose. Mais la surprise du chef arrive en mars 2016 : Apple reprend le châssis de son iPhone 5s, y ajoute la technologie du 6s et dévoile l’iPhone SE.

2016 : iPhone 7 et 7 Plus – Et plouf !

On attendait du changement, il ne sera pas aussi majeur qu’on pouvait le croire, Apple se gardant l’essentiel pour les 10 ans. S’ils s’améliorent en puissance avec des processeurs et coprocesseurs toujours plus costauds, l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus ont de nouveaux arguments. A commencer enfin par l’étanchéité (norme IP 67) et surtout la disparition de la prise jack. Pour la première fois, il faut des écouteurs sans fil ou avec un câble Lightning pour sa musique. L’iPhone 7/7Plus booste en parallèle le son avec deux haut-parleurs. Au niveau allure, pas de redesign et le châssis est le même que celui introduit par les iPhone 6, avec deux nouveaux coloris (noir de jais et noir mat). Mais il propose cette fois un stockage record de 256 Go.

En vidéo

L'iphone 7, cinq points pour tout comprendre

2017 : un anniversaire en fanfare ?

Révolution pour les 10 ans ? La keynote du 12 septembre apportera les réponses tant attendues, que ce soit au niveau du design (un écran enfin bord à bord) que des possibilités (la réalité augmentée, la reconnaissance faciale, la recharge sans fil…). Une chose est sûre : Apple veut marquer le coup.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lancement du nouvel iPhone

Plus d'articles

Sur le même sujet