PES 2018 accueille Usain Bolt et plein d'autres nouveautés

DirectLCI
FOOTBALL – A l'occasion de l'Electronic Entertainment Expo (E3), le salon du jeu vidéo de Los Angeles, LCI est allé en apprendre un peu plus sur les futures améliorations du jeu PES 2018. Et surtout sur l'inattendue présence du sprinter Usain Bolt au casting du nouvel opus de Konami.

A la rentrée, les habitués de la franchise pourront découvrir la nouvelle version de Pro Evolution Soccer (PES) et un invité inattendu, Usain Bolt. Car, en plus de son habituel cortège d'innovations et d'améliorations, PES 2018 s'offre un nouvel ambassadeur de marque en la personne du sprinter jamaïcain qui a lui-même contacté Konami pour faire partie des effectifs.


L'homme le plus rapide du monde n'a jamais caché être un grand fan de football, supporter de Manchester United, et aspire même à devenir professionnel après sa carrière dans l'athlétisme. Voilà donc un premier pas dans le milieu du ballon rond… virtuel. "J’adore le football et j’ai toujours joué à PES. C’est un grand honneur de participer aujourd’hui à son succès", explique-t-il. Lightning Bolt a ainsi été modélisé comme n'importe quel autre joueur star du jeu, à l'aide de la motion capture. Vous pourrez compter sur sa rapidité et sa mobilité pour mettre à mal la défense adverse. Mais si vous voulez "jouer" avec Usain Bolt, l'ajouter à votre effectif dans le mode de jeu myClub qui fait son retour, il vous faudra précommander PES 2018 avant le 14 septembre ou l'acheter le premier jour.


Le multi-médaillé d'or des Jeux olympiques rejoint ainsi Diego Maradona (plus près d'El Pibe de Oro de 1986 que de celui d'aujourd'hui…) qui a enfin accepté officiellement d'être dans le jeu parmi les Légendes jouables. Et ce ne sont pas les seules nouveautés d'ampleur à noter pour cette cuvée 2018 du célèbre jeu de simulation de football. 

Les graphismes améliorés et une fluidité des mouvements bluffante

Depuis quelques années, il faut admettre que PES grignote à toute vitesse son retard sur son rival FIFA, que ce soit au niveau de la jouabilité, de l'animation ou en récupérant aussi les fameuses licences des clubs et compétitions qui lui ont longtemps fait défaut. Saluées par la presse qui les a souvent couronné en tant que meilleur jeu de simulation sportive, les versions 2016 et 2017 n'avaient pas réussi à récupérer le gros des amateurs du genre partis à la concurrence. 2018 sera-t-elle la bonne année ? 


A l'occasion du salon E3 du jeu vidéo de Los Angeles, nous avons pu en savoir un peu plus sur ce qui attend les joueurs à la rentrée. Et le jeu annonce, en toute simplicité, plus de nouveautés que "tout autre opus sorti ces dix dernières années". Pour cela, Konami nous a avancé sept points importants pour cette nouvelle mouture, qui touchent tous les aspects du jeu de simulation, des graphismes aux modulations du gameplay en passant par de nouvelles fonctionnalités.


Tout d'abord, PES 2018 a revu sa présentation. Plus dynamique avec une interface modernisée, elle est aussi plus fidèle à la réalité avec un souci du détail (20.000 éléments !) afin de représenter le plus précisément possible l'intérieur des stades ou des vestiaires, le tunnel, autour des stades, etc. Au niveau de la jouabilité, le mot d'ordre est "contrôle" cette année. D'un bout à l'autre du terrain, que ce soit pour le joueur réceptionnant le ballon (on peut désormais contrôler avec toutes les parties de son corps), le contrôle dans le dribble (vive les contrepieds !), mais aussi de l'équipe avec la gestion des déplacements de chaque individu comme dans la réalité. Le contrôles améliorés, ce sont aussi des gestes plus réalistes et c'est tout PES 2018 qui y gagne en fluidité et en authenticité. Comme l'ont souvent réclamé les fans, les coups d'envoi, coups francs et les penalties ont été remodelés. Il faudra certes un temps pour s'y faire, mais le tout paraît plus logique.

La possibilité de se qualifier pour la compétition mondiale eSport depuis le jeu

De nouveaux modes de jeu font leur apparition : la coopération en ligne à "3 contre 3" ou "2 contre 2"; le retour de la sélection aléatoire des équipes; myClub qui permet de créer une équipe de zéro. La Ligue PES Masters intégrera les tournois de présaison, les transferts et les interviews d'avant-match. La PES League, dédiée à l'eSport, apparaît dans le jeu principal, offrant un accès facilité à la compétition mondiale PES l'an prochain. Et la version PC va enchanter les amateurs du support avec un PES 2018 qui n'aura rien à envier à ses variantes consoles avec des améliorations spécifiques.


Si tout ce qui nous a été montré marque un palier franchi par le jeu de simulation footballistique de Konami et s'annonce plus que prometteur, on peut encore faire la fine bouche. On pourra encore reprocher, même si cela a été nettement peaufiné, que les joueurs manquent un peu de réalisme physique par rapport à leurs doubles chez le FIFA d'Electronic Arts. Mais l'écart se réduit. La gestuelle y est et on reconnaît aisément chaque star par sa démarche, ses mimiques, leur allure, leurs tatouages, etc. Et cela reste histoire de pinailler ou pour ceux qui cherchent le réalisme à outrance. Car au niveau du gameplay, les joueurs vont être ravis.

 

PES 2018 sera disponible le 14 septembre en Europe sur PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One/One S et PC via Steam – PEGI 7.

Plus d'articles

Sur le même sujet