Envie de changer de smartphone ? Trois idées économiques et plus écologiques

DirectLCI
CHOIX - Les prix des smartphones s'envolent ? Heureusement, il existe des alternatives pour profiter des performances d'un téléphone dernier cri, sans débourser mille euros. En plus, vous ferez du bien à la planète.

Entre mini-révolution et maxi-prix, le marché des smartphones poursuit son inexorable marche vers des appareils toujours plus puissants, toujours plus rapides, toujours plus beaux, mais aussi de plus en plus coûteux. En août dernier, Samsung a présenté son nouveau smartphone haut de gamme, le Galaxy Note 8, vendu à partir de 1009 euros. Dans la foulée, Apple a révélé son nouvel téléphone étendard, l’iPhone X, avec un prix affiché à partir de 1100 euros. La faute… à la flambée du coût des composants, en raison notamment de leur miniaturisation, justifient les deux géants du smartphone.


Pourtant, si l’on en croit une récente enquête menée par UFC-Que Choisir, seulement 11% des Français se disent prêt à dépenser plus de 600 euros pour un smartphone. Alors que faire ? Depuis quelques années maintenant de nouveaux modes de consommation, plus écologiquement responsables, font de plus en plus d’émules dans l’Hexagone. D'autant que les associations de protection de l'environnement alertent sur les dégâts importants causés sur notre planète par l'industrie du téléphone intelligent.

En vidéo

Le smartphone que vous avez dans votre poche est un désastre écologique pour la planète !

N'achetez pas, louez !

Initiée fin 2013 par l’opérateur mobile fondé par Xavier Niel, avant d’être reprise par ses concurrents, cette formule séduit aujourd’hui de plus en plus de Français. Le loyer peut varier de 12 à 32 euros par mois (en fonction du modèle) et vient s’ajouter au prix de l’abonnement auquel vous avez souscrit. "Cette formule peut aussi toutefois se révéler coûteuse au final, notamment en cas de vol ou de casse, prévient un utilisateur de la location. La plupart du temps, les assurances ne sont pas incluses dans le prix du loyer. Or, si vous rapportez l’appareil en mauvaise état, des frais de réparation vous sont facturés." De plus, en cas de résiliation anticipée, vous devrez payer tous les loyers restants jusqu’à la fin de la période d’engagement. 


L’opérateur SFR a lancé en septembre 2016 une offre similaire, baptisée Forever, avec un prix de location compris entre 22 euros et 25 euros par mois. A la différence de l'offre de Free Mobile, l’utilisateur a la possibilité de changer de modèle tous les 12 mois, sans frais. CIC Mobile, la branche téléphonie du Crédit Mutuel, propose depuis bientôt un an à ses clients bancaires une offre de location du même type, nommée SmartChange. Là où les concurrents prévoient des pénalités en cas de restitution d’un mobile abîmé, la banque assure qu’aucun frais supplémentaire ne sera facturé si le client rend le smartphone rayé, même profondément, ou avec un écran fissuré : il suffit qu’il s’allume pour être accepté, quel que soit son état. En revanche, aucune assurance contre la casse, la perte ou le vol n’est proposée. A vos risques et périls...

Achetez un téléphone reconditionné

Autre alternative à l’achat d’un téléphone neuf : l'occasion, ou plutôt le reconditionné à neuf. De la folie des vide-greniers au succès du site Leboncoin.fr, le marché de la "seconde vie" a le vent en poupe ces dernières années. En 2016, alors que les ventes de téléphones portables neufs ont enregistré pour la première fois une baisse en volume (- 6% à 20,2 millions d'unités) en France, le marché de l’occasion continue de progresser. Rien que l'an dernier, deux millions de smartphones reconditionnés à neuf ont été vendus en France, contre 1,2 à 1,3 million en 2015, avec un prix moyen de 260 euros, selon l'institut GfK. Autant dire que le marché du téléphone d'occasion est en plein boom.


Pendant longtemps les téléphones reconditionnés ont eu une très mauvaise réputation, notamment du fait qu’ils étaient mal rénovés. "Il y a deux ans, j'avais acheté sur Leboncoin.fr un téléphone d'occasion de la marque Samsung, mais la batterie était déjà bien usée, j'ai dû la changer dans les mois qui ont suivi, ce qui m'a coûté une petite fortune", se rappelle Victoria, 38 ans, analyste à La Défense, à Paris. Mais le secteur s’est peu à peu professionnalisé au cours des dernières années.


En France, plusieurs entreprises spécialisées dans le reconditionnement, tels que BlackMarket, ReCommerce, reBuy ou Certideal, proposent de racheter votre appareil usagé, pour le remettre en état et ensuite le revendre à un prix avantageux. Avant de vous être livré, chaque smartphone subit une batterie de tests avant d’être proposé à la vente : identification du produit (pour vérifier qu’il n’est pas volé ou contrefait), suppression des données, déblocage du téléphone, désinfection, remplacement éventuel de l’écran, tests de la batterie. Enfin, tous sont ensuite munis d’un nouveau chargeur et d’un nouveau casque, avant d’être conditionnés dans un nouvel emballage. Certes, vous trouverez sans doute des offres plus intéressantes sur des sites comme Leboncoin.fr. Cependant, vous ne bénéficierez pas de ces garanties.

Optez pour la modularité

Une flopée de consommateurs avant-gardistes, soucieux de la protection de l’environnement et désireux de trouver une parade face à l’obsolescence programmée, a choisi de miser sur l’avenir, en investissant dans un smartphone modulaire : le FairPhone 2, lancé il y a deux ans aux Pays-Bas et en France en exclusivité chez Orange depuis fin septembre. Le concept de ce smartphone d’un nouveau genre est d’offrir la possibilité à l’utilisateur de remplacer facilement, et surtout de lui-même, quasiment tous les composants du téléphone. "C'est un investissement à long terme, l'appareil coûte tout de même 525 euros, reconnaît Mathieu, un Parisien de 31 ans, qui a décidé de sauter le pas il y a un an. Le gros avantage, c'est que lorsqu’une pièce est défectueuse, on peut la remplacer soi-même, en quelques minutes."

En vidéo

Le Fairphone, le téléphone qui prend le contre-pied de l'iPhone

Autre bon point pour le FairPhone 2 : les pièces de rechange sont vendues à des tarifs ultra compétitifs. La batterie, par exemple, est facturée 20 euros seulement. Pour se faire une idée, faire remplacer une batterie coûte de 50 à 150 euros en fonction des marques et des modèles. De la même manière, on peut améliorer ses performances, que ce soit la puissance du processeur ou la qualité du capteur de l'appareil photo, sans avoir à changer de téléphone, simplement en 'clipsant' un nouveau module, comme on assemble des briques de Lego. FairPhone estime entre 3 et 5 ans la durée de vie de son appareil, grâce à la modularité. Un pari sur l'avenir en quelque sorte....

Plus d'articles

Sur le même sujet