Facebook - La gendarmerie alerte : ne publiez pas de photos de vos enfants

Facebook - La gendarmerie alerte : ne publiez pas de photos de vos enfants

RÉSEAU SOCIAUX - Partager des photos de ses enfants sur les réseaux sociaux peut être dangereux. La gendarmerie prévient les utilisateurs, en particulier sur Facebook, des conséquences possibles. Bref, ce n'est pas sans danger ! En attendant l'arrivée du bouton "contrôle parental", voici trois conseils utiles.

Comme dans la vie réelle, tout n'est pas rose dans le monde du numérique. Et ce petit geste en apparence anodin, comme le fait de poster des photos de ses enfants sur Facebook, peut s'avérer dangereux à plus d'un titre. D'abord à cause des prédateurs qui se trouve de l'autre côté de l'écran. Ensuite parce que cela peut lui causer un traumatisme. En effet, l'enfant n'a pas forcément envie que des photos qu'il n'assume pas se retrouvent sur Internet. Sans oublier que ces dernières ne disparaîtront jamais totalement.

"Préservez vos enfants", c'est le nom de ce message Facebook publié sur le compte officiel de la Gendarmerie nationale, réagissant au succès grandissant d'une "chaîne" de publication, le Motherhood Challenge, qui invite les utilisateurs à partager des photos de leurs enfants sur Facebook avec ce message : "Si tu es fière de tes enfants, poste 3 photos et nomine 10 de tes amies pour faire pareil !". L'occasion pour les forces de l'ordre de rappeler aux internautes quelques règles de vigilance.

"Nous vous rappelons que poster des photos de ses enfants sur Facebook (ou ailleurs) n'est pas sans danger !", peut-on lire sur ce message publié la semaine dernière par  la Gendarmerie nationale. Cette dernière rappelle aussi dans sa publication combien il est important de protéger la vie privée des mineurs et leur image sur les réseaux sociaux : "Nous vous demandons de ne pas partager la publication vous invitant à poster 3 photos de vos enfants et encore moins à inviter vos amis à en faire autant".

EN SAVOIR + >>  Piratages VTech : comment protéger les données de vos enfants

Jay Parik, vice-président de l'ingénierie de Facebook, a tenu en novembre dernier une conférence au sujet de "l'importance de sauvegarder la vie privée des mineurs sur le réseau social". Le réseau social envisagerait notamment de créer une notification envoyée aux parents s'ils publient une photo de leurs enfants mineur et que leur compte est public, donc visible par tous. En attendant, voici 3 conseils à adopter sans plus attendre ! 

 Limitez la visibilité de vos publications
ll est important de bien définir dans les paramètres de confidentialité quel groupe d'amis a accès à quelle photo ou à quel album photo. Sur Facebook, ce contrôle de l'accès peut passer par la création de liste d'amis et le paramétrage des albums photos ou de chaque photo publiée.

 Utilisez avec modération les "tags"
Le fait d'identifier une personne sur une photo l'expose encore davantage. Il est donc recommandé de s'assurer que cette identification ne la gêne pas. Et aussi de restreindre la visibilité de la photo à un cercle de proches. Demandez-lui l'autorisation avant de publier une photo de quelqu'un, a fortiori si ces enfants y figurent. 

► Supprimez les photos qui vous dérangent
Vous avez le droit de faire effacer une photo de vous d'un site ou d'un réseau social. Vous devez demander à la personne qui l'a publiée de l'enlever. Si vous n'obtenez pas de réponse ou si toutes les photos signalées ne sont pas retirées, vous pouvez alors vous adresser à la CNIL via ce formulaire .

À LIRE AUSSI
>>  Tablettes VTech piratées : que risquent vos enfants ?
>>  Des hackeurs (méchants) piratent les tablettes de 1,2 million d'enfants en France
>>  À 7 ans, il claque 5300 euros sur la tablette de son père

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques