Faux mail "On est tous Paris" : arrêtez de faire tourner cette info, c'est bidon !

Faux mail "On est tous Paris" : arrêtez de faire tourner cette info, c'est bidon !

HOAX - Un faux message d'avertissement intitulé "On est tous Paris" circule depuis ce lundi matin sur les réseaux sociaux, et par SMS Il s'agit, en réalité, d'un hoax ! Autrement dit, ce message d'alerte est totalement bidon. Nous vous expliquons en détail pourquoi.

Dans la foulée des attentats meurtriers survenus vendredi, les fausses informations et les rumeurs ont rapidement fait leur apparition sur les réseaux sociaux, comme nous le rapportions hier, en dressant la liste des "fake" qui ont circulé sur le web dès les premières heures qui ont suivi les événements. C'est devenu, désormais, presque une coutume.

EN SAVOIR + >> Attention aux fausses infos qui circulent après les attentats de Paris

Ce faux message d'avertissement, ressemblant étrangement à celui qui circulait en janvier dernier après les attentats de Charlie Hebdo, a fait son apparition lundi dans la matinée sur Twitter et Facebook, avant de se répandre via des échanges de mail et de SMS. 

► Par texto

Sur Facebook

► Sur Twitter
Le comble : certains confrères l'ont relayé malencontreusement, pensant qu'il s'agissait d'un message d'alerte officiel.

 

Et pourtant, en y regardant de plus près, on s'aperçoit rapidement que ce message est en réalité totalement bidon, pour au moins quatre raisons.

► "La confirmation de cette info a été diffusée sur EUROPE 1 ce matin"
En vrai, Europe 1 n'a jamais confirmé cette information. Pas un seul mot n'a été mentionné au sujet de ce soi-disant message d'avertissement  dans la revue de presse de Natacha Polony , ce lundi matin entre 8h32 et 8h37. Aucune trace non plus d'un tel message d'alerte sur le site web de la radio, ou encore sur ses comptes Facebook et Twitter. On peine à croire qu'Europe 1 n'y diffuse pas une info aussi importante, si elle l'avait évoquée à l'antenne.

► "Une photo de bébé avec un bracelet de naissance où il est écrit "On est tous PARIS"
Ce qui n'est pas, encore une fois, sans rappeler celui qui circulait en janvier dernier après les attentats de Charlie Hebdo. À l'époque, des pirates avaient mis en circulation un virus camouflé derrière la vidéo, en apparence inoffensive, d'un bébé portant un bracelet de naissance avec l'inscription "Je suis Charlie". Cet après-midi, plusieurs heures après l'"alerte", personne à notre connaissance n'avait reçu ce fameux mail et aucune capture d'écran ne circulait sur le Net.

EN SAVOIR + >>  Info et intox autour du virus "Je suis Charlie" qui circule sur le Net

► "Le service de cyber criminalité du ministère français de la défense"
Pour être plus crédible, le message en question prétend qu'il tire cette information du "Service de cyber criminalité du ministère français de la défense". Une brève recherche sur le moteur de recherche de Google permet de s'apercevoir que ce service n'a jamais existé !

Les petits malins à l'origine de ce faux message d'alerte auraient pu mentionner, en revanche, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'informations ( ANSSI ), l'autorité chargée d'assister le Premier ministre dans l'exercice de ses responsabilités en matière de défense et de sécurité nationale.

► "NE CLIQUER PAS!!! ce message contient un malware (virus)"
En lisant le message, on s'aperçoit rapidement qu'il est truffé de fautes d'orthographes. Une autre indication qui doit plus vous mettre la puce à l'oreille : il doit plus s'agir d'un canular que d'une information officielle. Par ailleurs, l'utilisation des capitales, au mépris des règles typographiques en vigueur, du moins dans les services institutionnels et les médias sérieux.

De quoi, peut être, vous aider la prochaine fois à identifier tout message susceptible d'être un hoax.

À LIRE AUSSI
>>  Waze et Coyote : deux applis de localisations de contrôles de police accusées
>> DIRECT - Tous les événements en temps réel
>>  Notre dossier complet consacré aux attentats de Paris

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques