Samsung ne sait toujours pas ce qui a causé l'explosion des Galaxy Note 7

Samsung ne sait toujours pas ce qui a causé l'explosion des Galaxy Note 7

MYSTÈRE - C'est l'histoire d'un feuilleton qui n'en finit pas. Alors que Samsung a lancé le rappel planétaire du Galaxy Note 7 et arrêté sa production, le constructeur coréen a fait savoir aujourd'hui qu'il ne connaissait pas l'origine du mal dont souffrait sa phablette.

Peut-être, peut-être pas… Le géant sud-coréen de l’électronique a fait savoir ce jeudi que le fiasco du Galaxy Note 7 pourrait ne pas être dû à la batterie. "Cela pourrait être ça, ou autre chose, a déclaré son co-PDG J.K. Shin ce jeudi lors d'une réunion des actionnaires à Séoul. Le premier fabricant mondial de smartphones a expliqué qu'il étudiait "tous les aspects de l'appareil, qu'il s'agisse de la batterie, du matériel et du logiciel". 


Un peu moins de deux mois après son lancement, Samsung a été contraint d' annoncer l'arrêt définitif de la production du Note 7, dont une partie des batteries qui équipent l'appareil présente un risque d'incendie. Le rappel planétaire de 2,5 millions d’appareils aurait pu suffire à limiter la casse pour le géant sud-coréen. Mais, de nouveaux incidents, concernant cette fois des appareils de remplacement, et donc théoriquement "sûrs", a définitivement sonné le glas de sa phablette.

Une refonte complète du process contrôle qualité

C'est l'un des plus grands échecs commerciaux qu'a jamais connu la marque. Le numéro un des smartphones avait initialement expliqué le problème par un défaut de la batterie conçue par sa compagnie sœur, Samsung SDI. Cependant, les appareils de remplacement distribués étaient dotés quant à eux de batteries fabriquées par un autre groupe, le chinois ATL. Il est donc fort probable que le défaut de fabrication ne provient de ces dernières. 


Pour le moment, le mystère reste entier. Pour redorer son image auprès de ses clients, le co-PDG du groupe sud-coréen a promis devant l'assemblée de ses actionnaires une "réforme complète" du processus de production et de contrôle qualité. "Nous savons que nous devrons travailler dur pour regagner votre confiance et c'est ce que nous allons faire", a-t-il déclaré depuis le siège de Samsung à Séoul.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques