"Les Sims 4" : nous avons testé la version console

EN MARCHE - Lors de la Gamescom 2017, le salon européen du jeu vidéo de Cologne (Allemagne), Electronic Arts a annoncé une version pour les consoles de salon de son jeu de simulation de vie à succès, "Les Sims 4". Après des tentatives précédentes peu couronnées de succès, l'éditeur américain a-t-il trouvé la clé pour donner vie à son jeu sur PS4 et Xbox One, et conquérir ainsi de nouveaux joueurs ? Premier aperçu.

Pour les fans du jeu que nous sommes depuis le premier jour, il était difficilement imaginable de ne pas se frotter à cette nouvelle déclinaison, malgré la déception ressentie face à l'inabouti Sims 3 sur PS3, Xbox 360 et Wii. Première bonne surprise : Les Sims 4 sur la PS4 qui se présente à nous ressemble à s'y méprendre au jeu sur PC. Même apparence, même menu, si vous avez déjà pris la version PC ou Mac en main, vous ne serez pas dépaysés… Sauf qu'il faut utiliser la manette et c'est là que le bât blesse.


Si on retrouve nos réflexes, il faut un temps d'adaptation pour passer d'un point à l'autre de l'écran avec des boutons, des joysticks, une croix et un pad. On a beau avoir un mémo sous le nez, il faut quand même s'y faire et tout n'est pas forcément très intuitif. Ce qui semble évident avec le curseur d'une souris devient quelque peu fastidieux avec une manette pourtant familière. On note cependant que de véritables efforts ont été faits pour rendre le tout simple. Pour ceux qui n'ont jamais passé des heures à peaufiner leur Sim ou à placer des meubles dans leur maison fraîchement construite, cela se fera sans doute en un coup de cuillère à pot. Pour les aficionados des Sims, c'est d'abord perturbant.

La phase de jeu reprend également une recette affinée au fil des quatre épisodes principaux. Tous les éléments sont là et le déroulé, rigoureusement le même : vous devez créer votre famille, la loger, subvenir aux besoins de chaque personnage qui vit aussi sa vie si vous ne le contrôlez pas. On repart en terrain connu et la mécanique de jeu est la même. Nous avons juste l'impression d'être légèrement patauds dans la gestion et le suivi de ses Sims avec une manette. 

Il n'en demeure pas moins que notre courte expérience est plutôt encourageante. Nous avons passé un moment à créer notre Sim physiquement et à faire vivre notre famille (un père et sa fille en l'occurrence). Si vous avez l'habitude du jeu, vous serez sans doute un peu décontenancé par la lourdeur des contrôles et le manque de fluidité de l'ensemble quand il faut retrouver son Sim à l'écran. Les nouveaux joueurs sans repères devraient y trouver leur compte. Ce Sims 4 reste toujours un jeu agréable, laissant toute liberté à chacun de s'inventer une vie des plus virtuelles. Dommage que le jeu ne propose plus la Galerie (bibliothèque de maisons, famille, terrains, etc.) qui a permis à bon nombre de joueurs en manque de créativité de profiter de celle des autres en échangeant des contenus.


LES SIMS 4 – Disponible sur PS4 et Xbox One le 17 novembre – PEGI 12

Plus d'articles

Sur le même sujet