Gamescom 2017 : Wargaming met l'histoire des tanks en réalité augmentée

HISTOIRE – Editeur de World of Tanks, le jeu vidéo gratuit aux millions de joueurs, Wargaming s'est associé au célèbre Musée des Tanks de Bovington (Grande-Bretagne) pour créer un projet mêlant technologie et histoire. Sur le casque HoloLens ou via le Projet Tango de Google, il est possible de voir un char débarquer dans son salon.

Du jeu vidéo à l'histoire, il n'y a qu'un pas que franchissent de plus en plus d'éditeurs. Que ce soit à la façon d'Ubisoft, qui documente de manière très riche ses Assassin's Creed (au point que les reconstitutions servent dans des documentaires), ou comme Wargaming qui a fait de son jeu World of Tanks une encyclopédie des chars d'assaut de l'histoire mondiale.


Ce dernier a déjà noué un partenariat avec le Tank Museum de Bovington, dans le sud de l'Angleterre, afin de pouvoir reproduire le plus fidèlement possible dans son célèbre jeu gratuit les chars les plus célèbres. "Nous avons à ce jour plus de 400 tanks documentés dans le jeu, explique Matt Daly, en charge de projets spéciaux chez Wargaming. Nous avions envie de réfléchir à une autre façon de faire vivre cet héritage historique à part dans le jeu." Pour cela, l'éditeur ukrainien a à nouveau travaillé avec le musée britannique, pas sur une nouvelle version de son jeu en ligne multijoueurs, mais sur une autre de ses lubies : la réalité augmentée.


Pour célébrer les 100 ans du tout premier char, en septembre dernier, Wargaming avait déjà mis au point une expérience en réalité virtuelle, à l'aide d'un Google Cardboard. On s'immergeait alors dans un monde en temps de guerre via une appli dédiée au char Mark One (sur iOS et Android). Cette fois, c'est en réalité augmentée qu'un tank prend vie devant vous.

Le Tank Museum a mis au point une exposition sur les chars Tiger, mais il lui manquait le SturmTiger… sur lequel Wargaming avait toutes les informations pour l'avoir déjà intégré à son jeu. Depuis fin juin, cette version améliorée du Tiger One fait désormais partie de la prestigieuse et massive collection du musée. Mais en pixels. Les visiteurs qui déambulent dans les allées seront bien étonnés de voir un trou au milieu des autres membres de la lignée Tiger. A la place, un casque HoloLens ou une tablette équipée de la technologie Project Tango de Google attendent les visiteurs.


"La réalité augmentée permet aux visiteurs d'explorer le SturmTiger d'une façon impossible à concevoir avec un tank physique," explique Tracy Spraight, directeur des projets spéciaux de Wargaming. Casque HoloLens sur la tête, le visiteur va voir le char prendre forme sous ses yeux, dans l'espace physique qui lui est consacré. Dans ses oreilles, un historien lui en dévoile tous les secrets de conception et de fonctionnement tandis que le Tiger One s'avance, tire ses missiles ou laisse apparaître son moteur. 

Une immersion encore plus grande

Il a fallu quatre mois pour passer du modèle du jeu à la version éducative en réalité augmentée. D'autres chars d'assaut sont appelés à connaître la même aventure. Pas seulement pour l'exposition, également sponsorisée par le créateur de World of Warships, grand mécène du musée. "Nous pensons que ce genre d'expérience représente le futur du musée", reconnaît Richard Smith, directeur du Tank Museum de Bovington.


Nous avons testé l'expérience HoloLens qui vous permet de tourner autour du char qui s'anime sous vos yeux, de voir l'intérieur et les détails de son armement, notamment son fameux canon utilisé durant la Seconde Guerre mondiale par les Allemands. L'ajout des informations audio apporte une dimension véritablement historique et éducative à l'ensemble.


Wargaming entend aussi sortir son expérience de réalité augmentée des murs du musée. Les équipes travaillent actuellement à une version compatible avec l'iPhone et l'iPad, grâce au kit de réalité augmentée mis à disposition par Apple. "Maintenant que nous avons la technologie en plus des plans et informations déjà en notre possession, cela va aller de plus en plus vite", avance Matt Daly qui a aussi dans ses tiroirs un projet incluant des avions et un autre char. "La réalité augmentée offre une expérience de simulation encore plus forte."


Par le passé, Wargaming avait travaillé sur une expérience à l'aide d'Oculus Rift qui plaçait le porteur du casque de réalité virtuelle au cœur d'un match de World of Tanks. "On était un peu en position d'observer dans une partie eSport, au cœur d'une map de jeu et des tanks qui circulent. C'est très réaliste, mais totalement autre chose", résume-t-il, rappelant que le projet HoloLens se veut aussi éducatif et pas du tout ludique. 

En vidéo

Les 100 ans du tank à Londres

Du nouveau du côté de World of Tanks

Lors de la Gamescom, Wargaming a aussi annoncé l'arrivée d'une campagne solo sur World of Tanks. Le jeu gratuit en ligne, qui se joue à 30 contre 30, s'enrichit sur console d'un mode histoire War Stories à jouer seul ou avec un ami en coopération. Cette extension est désormais disponible en téléchargement gratuit sur Xbox One et PS4. Elle propose dans un premier temps deux campagnes (deux autres suivront en septembre et octobre) qui pourront faire office de vastes tutoriels pour les novices. World of Tanks y conserve un aspect graphique et comique en revisitant des faits historiques de l'histoire contemporaine (Berlin de la Seconde Guerre mondiale, la baie des cochons à Cuba en 1962…). Une prise en main idéale pour les novices qui y trouveront environ deux heures par campagne.

War Stories - Disponible gratuitement sur PS4 et Xbox One - Nécessite d'avoir le jeu gratuit World of Tanks installé sur la console.

Plus d'articles

Sur le même sujet