Google : le moteur de recherche délivre maintenant des conseils santé

Google : le moteur de recherche délivre maintenant des conseils santé

SANTÉ - Le moteur Google commence à ajouter des informations de base en fonction des symptômes et traitements que vous recherchez sur le Net. Mais il se défend de vouloir se substituer à un médecin.

Google et Doctissimo, même combat ? Ce serait aller un peu vite en besogne. Mais le moteur de recherche commence à ajouter des informations de santé dans ses pages de résultats. Et plus précisément dans son espace "Knowledge Graph", c'est-à-dire l'espace en haut à droite d'une page de résultats, comme des informations sur la maladie décrite, conseils de traitement de base, degré de contagiosité, quelle tranche d'âge de la population est le plus souvent touchée, etc.

Etant donné qu'une requête sur 20 est liée à la santé, Google y a vu un bon levier d'audience et l'occasion de faire le tri dans les résultats farfelus. Si vous tapez par exemple "fièvre courbatures nez coule" dans Google, il se pourrait bien qu'à l'avenir, une zone d'information s'affiche à côté des résultats avec le niveau d'alerte sur l'épidémie de grippe dans votre région et des informations claires sur les mesures à prendre pour éviter de transmettre la maladie à votre entourage, par exemple.


Une équipe de médecins pour trier, vérifier, compiler les informations santé

Mais Google n'entend pas se substituer à un médecin (pas plus qu'il n'est conseillé d'établir un diagnostic en lisant les forums Doctissimo). Dans chaque espace de "knowledge graph" de ce type, il sera rappelé qu'il est important d'aller voir un médecin pour se faire confirmer diagnostic et traitement. Ce système de résultats enrichis liés à la santé a été mis au point par une équipe menée par un médecin réputé employé par Google, le Dr Kapil Parakh, qui s'est entouré d'une équipe de spécialistes pour trier, vérifier et sélectionner les informations qui y seraient affichées.

"Toutes les données recueillies et présentées sont validées par les connaissances cliniques de nos médecins et par des sources médicales de haute qualité issues du Web, explique  Prem Ramaswami, en charge de ce projet, sur le blog de la société . L'information a été vérifiée par des médecins chez Google et par la clinique Mayo pour un maximum de justesse". C'est peut-être aussi le début d'une intégration plus poussée de certains services liés à la santé puisque Google a acquis de nombreuses sociétés dans ce domaine - notamment en 2014 - et s'intéresse de très près à cette thématique.

Lancé dans un premier temps aux Etats-Unis, la base de données ainsi constituée à vocation à évoluer en permanence et à être traduite pour être proposée sur un maximum de pages de résultats à travers le monde, notamment dans les zones où consulter un docteur n'est pas chose aisée. Une chose ne change par : les hypocondriaques vont plus que jamais pouvoir s'en donner à cœur joie sur le moteur de recherche.

EN SAVOIR +
>> Découvrez toutes les sociétés rachetées par Google en 2014 et 2015
>> 
Google veut-il concurrencer Uber avec ses voitures sans chauffeur ?
>>  Toute l'actualité liée à Google

Plus d'articles

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques