VIDEO - iPhone, Galaxy Note, pourquoi votre smartphone est-il si cher ?

DÉCRYPTAGE - Le Samsung Galaxy Note8 à 1009 euros, le prix annoncé du prochain iPhone haut de gamme d’Apple à partir de 1000 dollars : la barre symbolique va être franchie par ceux qui voudront s’acheter ces produits sans forfait téléphonique. Un montant qui donne le tournis mais qui s’explique (en partie…).

Entre le Samsung Galaxy Note 8 et les prochains iPhone, les prochains smartphones de premier plan vont franchir la barre symbolique des 1000 euros. Un plafond de verre que l’on ne pensait pas voir voler en éclats aussi vite. Et de se souvenir du premier smartphone, l’iPhone, qui ne coûtait "que" 499 dollars lorsque Steve Jobs le présentait en 2007. Depuis, la technologie a fait son chemin, le marketing aussi, et les prix flambent. 


L'iPhone 7 Plus en 256 Go (1129 €) fut le premier des têtes d'affiche à franchir le pas, talonné de près par le nouveau Note8 (1009 €). Il se murmure que le prochain iPhone Edition, qui célèbre les 10 ans de l'appareil, devrait aller encore plus loin dans la douloureuse. Mais tout cela ne se fait pas - juste - pour remplir les poches des fabricants et s'explique en partie.

Les matériaux

On estime que les matériaux utilisés pour concevoir votre smartphone représentent environ 35 à 40 % de son prix final, en incluant la main d’œuvre pour l’assemblage. En tête des coûts, l'écran de plus en plus grand qui peut aussi être fait en OLED, le meilleure matériau disponible sur le marché et le plus onéreux. Il dépasse aujourd’hui les 6 pouces alors que le premier iPhone affichait une diagonale de 3,5 pouces. En 10 ans, la taille d’affichage a aussi triplé tandis que la résolution de l’écran a été multipliée par 27. Ayant plus d’espace à leur disposition, les fabricants mettent tout ce qu'ils peuvent à l’intérieur pour avoir le nec plus ultra : capteurs (accéléromètre, gyroscope, altimètre, etc.), batterie haute capacité (5100 mAh pour le Lenovo P2, soit près de 30 heures d’autonomie), stockage à gogo (256 Go pour l’iPhone 7 et 512 Go annoncés pour son successeur), capteur photo double objectif, processeurs ultra-puissants, reconnaissance digitale… Des technologies de pointe qui ont un prix et qui expliquent la différence entre le haut et le bas de gamme.

La recherche et développement

Evidemment que vous soyez Samsung et Apple ou Wiko (sans offense), votre budget R&D n’est pas vraiment le même. Mais ce gros travail en amont du produit représente environ 30% du prix final. C’est grâce à cela que votre iPhone ou votre Galaxy S arbore autant d’atouts technologiques année après année.

En vidéo

Plateau Samsung

Le marketing

Faire un beau produit, c’est bien. Le faire savoir, c’est mieux ! Et pour cela, rien ne vaut la publicité à la télévision, dans les médias, sur des panneaux publicitaires, etc. Cela a un coût qui doit bien se répercuter quelque part et l’on estime que Samsung, le moins avare dans ce domaine, consacrerait 4 milliards de dollars annuels à la promotion de ses produits. A chaque fois que vous voyez Scarlett Johansson (Huawei), Taylor Swift (Apple) ou Cristiano Ronaldo (Samsung) un smartphone en main, dites-vous bien, en regardant le vôtre, que vous leur avait versé un peu de leur salaire…

Les intermédiaires

Entre la chaîne de montage et l'arrivé en boutique, il y a un long périple, de nombreux arrêts et autant de charges qui impactent l’addition (5 à 10%). Cela comprend notamment les espaces de stockage, les intermédiaires de logistiques, les revendeurs… Plus la marque s’attend à en vendre, plus il faudra des stocks importants, donc des espaces plus grands, des infrastructures plus importantes. Et cela se paie. Des marques comme Honor, qui ne vend ses produits qu’en ligne, ou OnePlus, qui y ajoute des quantités limités, s’évitent ainsi des charges importantes. Ce qui explique que leurs smartphones présentant beaucoup de points communs avec les ténors du marché soient aussi vendus nettement moins cher (moins de 400 €). Il faudra aussi compter une part du prix qui concerne le service après-vente et la maintenance logicielle de l'appareil après achat.

L’aspect psychologique

A y regarder de plus près, ce sont les marques les plus connues qui s’avèrent aussi les plus chères. Samsung et Apple en tête, Huawei, Sony et LG dans une moindre mesure, ont les étiquettes les plus élevées, mais aussi les marges les plus importantes. Afficher un produit haut de gamme à un prix délirant permet de proposer des modèles milieu de gamme autour de 400-500 euros (fourchette haute du marché) qui font effet de bonnes affaires. Et il y a aussi ceux qui veulent s’offrir absolument le smartphone le plus cher en pensant qu’il est forcément au-dessus du lot. Ce qui est en partie avéré mais pas tout le temps. 

En vidéo

Et tout content de l'avoir, il fit tomber son tout nouvel iPhone 6...

Une raison moins psychologique, mais qui n’échappe aux ténors du secteur tient aussi de la polyvalence du produit proposé. Cela a permis initialement de vendre plus cher un smartphone plutôt qu’un banal téléphone mobile grâce aux multiples services dont il bénéficiait. Aujourd’hui, il a remplacé le GPS, l’appareil photo, l’agenda, l’assistant… Les fabricants le savent et le répercutent sur le prix tandis que l’acheteur sait qu’il économise aussi avec un produit tout-en-un. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lancement du nouvel iPhone

Plus d'articles

Sur le même sujet