Le fabricant de voitures électriques Tesla offre ses brevets à la concurrence

Le fabricant de voitures électriques Tesla offre ses brevets à la concurrence

AUTOMOBILE – Estimant que l'investissement mondial dans le domaine des véhicules électriques est insuffisant, le constructeur automobile Tesla ouvre l'accès à ses brevets pour réveiller le secteur.

Offrir son travail et ses idées à la concurrence, voici un phénomène rare, pour ne pas dire unique, dans le milieu des entreprises d'envergure internationale. Pourtant, les propos d'Elon Musk , le milliardaire à la tête de Tesla Motors, spécialisé dans la construction de véhicules électriques haut de gamme, ne laisse pas de doute.

"Tesla Motors a été créé pour accélérer l'avènement du transport durable. Si pour le développement de nos véhicules électriques, nous déposons des brevets qui représentent de véritables pièges à propriété intellectuelle pour la concurrence, nous agissons d'une manière contraire à cet objectif. Tesla n'entamera donc aucune poursuite judiciaire contre toute personne qui, de bonne foi, veut utiliser notre technologie et nos brevets".

Un partage pour contrer le parc de voitures à essence

En partageant ses brevets, le constructeur américain d'automobiles électriques espère ainsi dynamiser le secteur, estimant que les autres constructeurs automobiles n'investissent pas suffisamment. De plus, cette approche permettra à n'importe quelle entreprise d'utiliser un brevet Tesla, et de l'améliorer au besoin, y compris les petites sociétés qui n'ont pas les moyens de partir de zéro.

Une approche qui rappelle celle du logiciel libre , en informatique. "Nous croyons que l'application de la philosophie Open Source pour nos brevets renforcera la position de Tesla plutôt que de la diminuer. Notre vraie concurrence n'est pas le petit volume de voitures électriques des autres constructeurs, mais l'énorme flot de voitures à essence qui sort chaque jour des usines dans le monde".

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques