L'éditeur de Candy Crush prend un revers à la Bourse de New York

L'éditeur de Candy Crush prend un revers à la Bourse de New York

DirectLCI
JEUX VIDÉO – Fortement tributaire de Candy Crush Saga, son éditeur peine à trouver d'autre relais de croissance. Une stratégie qui vient d'être sanctionnée à Wall Street où le titre a perdu plus de 23 % de sa valeur.

Quand Candy Crush se transforme en Candy Krach. Dans la lignée des difficultés de Zynga, créateur de FarmVille, King Digital Entertainment s'est effondré à la bourse de New York. Ce mercredi 13 août à la clôture de la séance, le titre de l'éditeur de Candy Crush Saga avait perdu 23,13 % pour chuter à 13,99 dollars.

Comment expliquer cette baisse alors que le jeu est l'une des plus importantes succes-story du genre ? Tout simplement parce que l'entreprise britannique peine à rééditer le succès du jeu culte et donc trouver de nouveau relais de croissance.

Une concurrence accrue

"Candy Crush a décliné plus que ce que nous avions anticipé et les performances des autres jeux du groupe (Farm Heroes, Pet Rescue...) n'ont pas suffi à compenser", expliquait ainsi Riccardo Zacconi, le PDG de la société, lors d'une conférence téléphonique. Même si le nombre de joueurs mensuels de l'ensemble des jeux de King a progressé de 1 % lors du deuxième trimestre 2014 (485 millions), celui de joueurs quotidiens a baissé de 1 % (138 millions). Une tendance qui trahit une affection moindre du public envers ses titres.

La concurrence est également rude sur le secteur aux Etats-Unis. 2048 est ainsi l'un des cartons du moment, tout comme le jeu Kim Kardashian : Hollywood qui met en scène la starlette américaine. Pourtant, le catalogue de King contient plus de 180 jeux, mais aucun n'a pour l'instant rencontré autant de succès.

Plus d'articles