Nous avons testé l’Apple Watch qui se passe enfin de l’iPhone… ou presque

DirectLCI
AVANT-GOÛT – Il aura fallu attendre la troisième déclinaison majeure pour que l'Apple Watch puisse faire sa vie sans l'iPhone. L'Apple Watch Series 3, qui arrive en boutique le 22 septembre, embarque enfin la connectivité 4G qui la rend utilisable sans iPhone à proximité... Faut-il se ruer dessus ? Nous l'avons testé pendant plusieurs jours.

Alors que tous les yeux étaient rivés sur les iPhone 8, 8 Plus et X durant la keynote de rentrée qu’Apple a organisé à Cupertino la semaine dernière, on en aurait presqu’oublié qu’une nouvelle montre connectée a passé une tête au Steve Jobs Theater. Présentée en début de programme -plutôt succinctement, il faut avouer -, l’Apple Watch Series 3 a pourtant de sérieux atouts à faire valoir et mérite qu’on s’y attarde quelque peu.


Comme pour ses acolytes de la fête, les iPhone 8 et iPhone 8 Plus, nous avons pu passer quelques jours avec la nouvelle montre au poignet. D’extérieur, le design n’évolue pas par rapport au modèle 2016. La seule différence vient de la couronne, qui se pare d’un point rouge pour le modèle cellulaire. Mais l’Apple Watch Series 3 sera toujours disponible en version GPS seulement.

Car voilà la principale innovation de la dernière déclinaison : elle dispose enfin d’une connectivité 4G, qui la rend utilisable sans iPhone à proximité. A vous les courses sans iPhone accroché au bras, les séances de natation avec l'appareil au vestiaire, etc.. Mais cela ne signifie toujours pas que la montre peut totalement s'en passer pour autant. Équipée d’une eSIM, une carte SIM virtuelle, la montre doit en effet être appairée avec votre iPhone pour prolonger l'abonnement mobile de celui-ci. Les antennes ont été élégamment et intelligemment dissimulées derrière l’écran.


Première déconvenue, normalement temporaire, nous a-t-on promis chez Apple : Orange est le seul opérateur à pouvoir proposer un abonnement 4G compatible pour la Watch, mais n’en a pas l’exclusivité. Dès qu’ils seront technologiquement prêts, les opérateurs concurrents pourront entrer dans la partie. Pour le moment, il vous faut donc un forfait orange compatible. Et l’opérateur propose une offre gratuite d’activation pendant six mois, puis 5 euros par mois.

Une montre de plus en plus utile pour les exercices

A l’intérieur de la montre, Apple a aussi boosté la technologie avec un nouveau processeur S3 dual-core qui la rend 70% plus rapide et permet notamment l’usage de Siri, avec en fond d'écran le suivi de votre journée : rendez-vous, dernière activité, météo, etc. Vous allez pouvoir communiquer avec votre montre et celle-ci vous répond vocalement, sans avoir à passer par l'iPhone.


La puce W2 améliore aussi la connectivité wifi et la puissance globale de la montre. Mais, même pour les modèles cellulaires, l’ordre de connexion reste prioritairement à l’iPhone en Bluetooth, puis en wifi et enfin en 4G si l’appareil est trop loin.


L’Apple Watch Series 3 reprend aussi là où la Series 2 s’est arrêtée : elle est toujours dotée du GPS et étanche. Vous pourrez donc nager et désormais recevoir vos appels entre deux longueurs. Elle s’enrichit aussi de l’altimètre pour vos exercices en montée ou descente et permet d'affiner le compte-rendu de vos efforts. La partie Exercices profite d’ailleurs d’un sérieux dépoussiérage avec l’arrivée de watchOS 4, le nouveau système d’exploitation, qui rend l’ensemble beaucoup plus fluide et propose un véritable suivi de vos courses, vos exercices en salle bien plus personnalisés (certains équipements cardio-vasculaires pourront bientôt prendre en compte les données de votre montre par simple contact !). Avec le modèle 4G, il sera même bientôt possible de faire de l’exercice en musique en streamant Apple Music directement sur sa montre.


La fréquence cardiaque est intégrée à chaque moment de votre journée, avec l'amélioration notamment de l'application Heart Rate. Vous pourrez le connaître au repos, en marche, ou en exercice et avoir un suivi. Et même recevoir une notification si jamais un résultat anormal apparaît. Cela s'avère utile pour le suivi de votre sport et pour obtenir un bilan complet. Autre avantage de la version 4G : la touche SOS est active même si vous n'avez pas l'iPhone avec vous.

Attention à l'autonomie en 4G !

Il s'avère pratique, si vous avez oublié votre iPhone à la maison, de pouvoir compter sur la montre pour réceptionner appels (de bonne qualité), SMS et autres notifications. Nous avons pu passer des appels lorsque l'iPhone était éteint. Pour les SMS, ce fut plus difficile dans la réception, et souvent avec du décalage. Globalement, il vaut mieux que l'appareil soit allumé... La batterie, en utilisation classique, dépasse toujours la journée d’utilisation. Mais si vous optez pour la 4G permanente, l’autonomie chute drastiquement, pour arriver péniblement à la journée.


L’Apple Watch Series 3 sera en vente le 22 septembre à partir de 369 € en modèle GPS simple, dès 449 € pour le modèle GPS+4G.


Et n’allez pas penser que vous paierez votre Apple Watch moins chère en la ramenant des Etats-Unis. Ce sera certes le cas, mais vous ne pourrez pas l’utiliser en France pour des questions de bandes réseaux différentes...

Plus d'articles

Sur le même sujet