Pourquoi Twitter veut autoriser des tweets de 10.000 caractères au lieu de 140

Pourquoi Twitter veut autoriser des tweets de 10.000 caractères au lieu de 140

RÉSEAU SOCIAL - Twitter développe une nouvelle application qui permettra aux internautes de publier des tweets pouvant compter jusqu'à 10.000 caractères, dès mars prochain. Une révolution qui n'est pas du goût de tout le monde. Metronews a interrogé un expert pour décrypter les raisons qui ont poussé le réseau social a faire ce choix.

Twitter, trop compliqué pour Monsieur tout le monde ? Ce n'est plus un secret, le réseau envisage aujourd'hui de permettre aux internautes de publier des tweets pouvant compter jusqu'à 10.000 caractères, au lieu des 140 signes autorisés actuellement. L'objectif ? Élargir la clientèle de la plateforme, en attirant le grand public, ainsi que les annonceurs désireux de passer des messages publicitaires. Suscitant ainsi une vive émotion chez certains twittos, autour du hashtag #beyond140.

Le groupe de Jack Dorsey teste actuellement ce produit, baptisé "Au-delà de 140" caractères (Beyond 140), et qui devrait être disponible dès mars 2016, d'après le site spécialisé Re/code . Plus concrètement, un "tweet" apparaîtra toujours en 140 caractères mais une fois que l'utilisateur cliquera dessus, il pourra voir l'intégralité du texte, dont la longueur pourrait aller jusqu'à 10.000 caractères, a confirmé une source proche de l'entreprise américaine sous couvert d'anonymat.

Twitter se "Facebookise" de plus en plus

"Twitter a essuyé des pertes à hauteur de 130 millions de dollars au cours des trois premiers trimestres de 2015 (et sa base d'utilisateurs plafonne autour des 300 millions, relève pour metronews Cyrille Frank, spécialiste des médias et auteur du blog Mediaculture . S'exprimer court est loin d'être aisé pour M. Tout le monde, il fallait donc changer la règle pour ouvrir le jeu au grand public."

D'où son évolution progressive vers un Facebook bis. En annonçant en novembre 2015 qu’il transforme son bouton "favori" (symbolisé par l'étoile) en un cœur appelé "like", le réseau social expliquait vouloir séduire de nouveaux adeptes : "Nous voulons rendre Twitter plus facile et plus gratifiant à utiliser, et nous savons que l’étoile pouvait dérouter certaines personnes, surtout les nouveaux", avait déclaré le responsable produit de Twitter, Akarshan Kumar.

EN SAVOIR + >> Twitter abandonne les "favoris" pour les "cœurs": ;) ou :( ?

"L’oiseau bleu est condamné à toucher une cible retreinte et ultra-éduquée, reprend Cyrille Franck. Mais il risque pourtant de perdre son âme en modifiant son principe." Au risque aussi de perdre ses utilisateurs de la première heure, ainsi que son côté "underground" ? C'est un risque que le réseau social, aujourd'hui dans l'impasse, semble pourtant prêt à prendre.

À LIRE AUSSI
>> Daech : l’appel aux armes de Baghdadi moqué sur Twitter
>> La Tour Eiffel ouvre un compte Twitter pour informer ses visiteurs
>> Sur Twitter, l'humour après les attentats

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques