Avant décollage, vous pouvez abandonner votre Galaxy Note7 à Roissy ou Orly

PRET A TOUT – Pour s'assurer de récupérer tous ses Galaxy Note7 en circulation, Samsung multiplie les initiatives. Alors que son smartphone devient indésirable dans de nombreux avions, la firme sud-coréenne a décidé d'installer des guichets directement dans les aéroports. Dans les aéroports parisiens, un service d'assistance est mis en place.

Le Galaxy Note7 est devenu persona non grata dans de nombreux avions, et notamment aux Etats-Unis, au Canada et au Japon où plus aucune compagnie ne l’accepte à bord. Samsung tente donc désespérément de récupérer ses phablettes possiblement dangereuses auprès de clients qui semblent désireux de conserver leur Galaxy Note7 malgré les risques. 


Selon les derniers chiffres, il resterait encore plus d'un million et demi d’unités en vadrouille à travers le monde. La marque déploie ainsi des trésors d’imagination pour récupérer rapidement ses smartphones mais aussi les clients refroidis par ces produits "explosifs". Le fabricant sud-coréen a d'abord proposé à ses clients américains de leur donner 100 dollars pour qu'ils rapportent leur Galaxy Note 7 qui leur sera remboursé ou échangé contre un Samsung Galaxy S7/S7 Edge. Il a également mis à disposition un emballage de protection pour les renvois, mais cela n'a pas suffi à accélérer les retours.

Plus de 180 000 dollars d'amende en vue pour les plus téméraires

Pour ceux qui ne sauraient pas comment procéder à l'échange ou au remboursement du Note7 – ou qui seraient totalement passés à côté de l'information -, Samsung monte au créneau directement sur les lieux les plus sensibles : les aéroports. La firme va y installer des guichets pour enregistrer les retours. Samsung s'assurerait ensuite de la mise à disposition d'un nouveau smartphone (parmi le catalogue de la marque) à l'aéroport de destination. 


Le processus a été lancé dans les aéroports coréens et quelques aéroports australiens où des kiosques ont été aménagés juste avant les contrôles de sécurité, à côté des panneaux rappelant l'interdiction. La mesure devrait être étendue au reste du monde prochainement. 


En France, Air France interdit désormais de monter à bord de ses avions avec un Note7, même éteints. Dans les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et Paris-Orly, un service d'assistance a été mis en place par Samsung pour procéder plus rapidement au remplacement.


Pour ne pas avoir encore rendu son Galaxy Note7, il faut donc être coupé du monde ou le faire sciemment.  Mais il faut savoir qu'aux Etats-Unis, les autorités ont classé la tentative d'accéder à un avion en possession d'un Note7 en crime fédéral. L'amende pourrait même atteindre les 180 000 dollars (environ 163 000 euros). Certaines compagnies aériennes américaines comme Delta ou Virgin America ont même formé leurs personnels de bord à la récupération des smartphones incriminés en leur fournissant gants ignifugés et sacs de protection.

Samsung fournit un kit anti-explosion pour le renvoie de tous ses Galaxy Note 7

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques