TEST - Jeux vidéo : FIFA 18 est-il toujours au-dessus de PES ?

DirectLCI
JEU VIDÉO - Son principal concurrent sorti depuis deux semaines, FIFA 18 entre à son tour dans la danse ce vendredi 29 septembre. Le nouvel opus de la franchise d'EA Sports s'appuie une nouvelle fois sur son savoir-faire tout en apportant de légères améliorations. Alors, révolution ou pas ? LCI a fait le test et vous livre ses impressions.

Vous l'attendiez avec impatience ? Nous aussi. Deux semaines après la sortie de PES 2018 (voir notre test), FIFA 18 arrive chez nous ce vendredi 29 septembre. Un an après l'opus 2017, qui avait marqué un vrai tournant pour la série avec le passage au moteur graphique Frostbite et l'arrivée du mode "L'Aventure" vous plongeant dans la peau d'Alex Hunter, la célèbre simulation d'EA Sports offre une version affinée et plus maîtrisée. Sans pour autant révolutionner le genre. 


Quelques jours avant sa sortie mondiale, LCI avait pu mettre la main sur la nouvelle mouture du jeu de football. L'occasion de découvrir si oui ou non ce FIFA est toujours un ton au-dessus de PES, la franchise qui renoue cette année avec ses succès d'antan.

Du nouveau... mais pas trop quand même

Autant être "cash" avec vous, ce nouvel épisode FIFA est aussi beau à regarder qu'auparavant. Cette année, un soin particulier a été apporté à la gestion de la lumière et des couleurs pour tendre à plus de réalisme. Certains joueurs et entraîneurs -Kylian Mbappé et Zinedine Zidane pour ne citer que les plus célèbres-, ont eu le droit à une mise à jour faciale du plus bel effet. Les gestuelles de plusieurs stars, dont celle de l'ambassadeur du jeu Cristiano Ronaldo, ont été reproduites à la perfection. De fait, il vous arrivera parfois de croire que vous êtes devant la retransmission télé d'un match de foot... alors que vous jouez à la console.


Pour une plus grande immersion, les studios ont aussi placé le curseur sur l'environnement "in-game". La multitude de stades rafraîchis et la nouvelle modélisation des supporters apportent notamment un vrai plus au jeu. La foule est plus vivante que jamais, les chants - à l'image des deux tribunes du Parc des Princes qui (désormais) se répondent - rendent le tout encore plus agréable à écouter. Vous prendrez ainsi un malin plaisir à vous jeter dans les bras de vos fans, massés au plus près de la pelouse, pour célèbrer l'un de vos buts.

Outre ces améliorations graphiques, les développeurs se sont attardés en particulier sur deux modes de jeu. L'an passé, EA s'était largement inspiré de la série NBA 2K pour lancer "L'Aventure", un mode scénarisé où vous incarniez Alex Hunter. Celui-ci nous avait laissé sur notre faim, en se terminant en eau de boudin, avec pour seule conclusion à ce premier épisode l'obtention de la carte FUT (FIFA Ultimate Team) du jeune prodige du football anglais. 


Conscients d'avoir loupé le coche, les créateurs du jeu ont cherché à rendre l'expérience plus agréable. Ainsi, vous pourrez modifier l'apparence de votre joueur (coupes de cheveux, vêtements, tenues de match,...). Les VIP que vous rencontrerez (Thierry Henry, Cristiano Ronaldo ou encore le basketteur James Harden) seront mieux intégrés à l'histoire, à l'image de Rio Ferdinand, auquel vous accorderez une interview pour son émission télé "One-to-One". Petit bonus pour ceux (et celles) qui ont déjà contrôlé Hunter dans FIFA 17, le nouvel opus vous proposera si vous le souhaitez d'importer vos statistiques de la saison passée. Vous pourrez ainsi reprendre votre aventure là où vous l'aviez laissée. La suite, on ne vous en dit pas plus, on vous laisse la découvrir. Mais un petit indice pour vous : préparez vous à voyager !

Les nouvelles aventures d'Alex Hunter évoquées, penchons-nous sur les modes "Carrière et "FUT". Là aussi, pas de révolution mais quelques améliorations notables. L'intérêt du mode "Carrière" réside principalement dans la possibilité de mener soi-même les négociations pour finaliser un transfert. Prix du joueur, salaire, durée du contrat, primes... c'est à vous de convaincre votre (potentielle) future recrue et son agent du bien-fondé de vous rejoindre pour renforcer votre équipe. Du côté de l'Ultimate Team, vous pourrez dès à présent affronter les formations d'autres joueurs en hors-ligne via le "clash d'équipes". L'occasion d'engranger des points et de l'argent, tout en se préparant au mieux à les défier ensuite en direct.

Tout (mais alors vraiment tout) pour l'attaque

En terme de gameplay, aussi, FIFA 18 cultive les similitudes avec son aîné. Certes, le rythme du jeu a encore été ralenti pour favoriser le repli défensif mais l'attaque reste maître dans ce nouvel opus. Il ne vous sera ainsi pas bien difficile de prendre à revers vos adversaires en combinant dans des petits périmètres (une mise à jour est prévue pour diminuer cet effet, ndlr). EA Sports a, comme l'an dernier, privilégié le "football champagne" au détriment d'un football moins tape-à-l'oeil. Ne soyez donc pas surpris d'assister à une avalanche de buts en ligne, face à vos amis ou en jouant contre une intelligence artificielle (IA) encore un peu à la traîne.


Si vous ne serez pas non plus pertubé par les coups de pieds arrêtés, identiques à FIFA 17, vous allez toutefois apprécier le nouveau système de remplacements à prédéfinir avant de commencer votre match. Plus besoin de couper votre partie et de rentrer dans les menus pour changer vos joueurs. Vous gagnez du temps et la fluidité en est améliorée.

En vidéo

FIFA 18 : la suite des aventures d'Alex Hunter

Expérience de jeu sans égal

À défaut d'être meilleur que celui de l'an dernier, ce nouveau FIFA propose une expérience de jeu sans égal sur le fond comme sur la forme. Cette année, le mode "Aventure" vaut le coup d'être vécu tandis que "FUT" reste ce qui se fait de mieux sur le marché. Toutefois avec la renaissance de PES, FIFA 18 n'écrase plus autant la concurrence. Gare à EA de ne pas se reposer sur ses lauriers, sous peine que ses joueurs partent voir si l'herbe est plus verte ailleurs.


FIFA 2018 - En vente le 29 septembre 2017 - PEGI 3

Disponible sur PS4, Xbox One, Switch, PS3, Xbox 360 et PC

À partir de 69,99€ (59,99€ sur PS3 et Xbox 360)

Plus d'articles

Sur le même sujet