Tinder, Grindr, Happn : 5 conseils pour éviter les mauvaises surprises

Tinder, Grindr, Happn : 5 conseils pour éviter les mauvaises surprises

NOS CONSEILS - En Grande-Bretagne, le nombre de crimes liés aux applications de rencontre Tinder et Grindr a été multiplié par sept en deux ans. Tentatives de meurtres, viols, agressions... Metronews vous livre 5 conseils pour vous aider à vous en prémunir.

Rien qu'en 2015, les autorités ont enregistré plus de 400 délits (viols, chantage, extorsion, actes pédophiles, tentatives de meurtre, etc.) en lien avec les applications de rencontre Tinder et Grindr en Grande-Bretagne. À en croire ces informations divulguées par une trentaine d’antennes de police outre-Manche, ce phénomène serait en très nette progression, rapporte le Telegraph.

D'après l'enquête menée par les autorités britanniques, le nombre de cas recensés aurait été multiplié par sept en seulement deux ans. En cause, des cas de "sextortion", une forme de chantage qui toucherait "les hommes mariés qui ne sont pas encore sortis du placard ou les bisexuels qui utilisent Grindr", précise le rapport .

EN SAVOIR + >> Il transforme des mineurs rencontrés sur Grindr en esclaves sexuels

Pour éviter ce genre de mauvaises surprises, metronews vous donne 5 conseils qui pourraient bien un jour vous être utiles. Sans pour autant devenir parano, nous préfèrerions que vous restiez prudents. 

Prenez un pseudonyme
En utilisant un pseudonyme, vous éviterez qu'un potentiel agresseur puisse faire des recoupements d'informations en se servant des données publiques qui se trouvent sur vos comptes LinkedIn, Facebook ou Twitter. D'autant que ces derniers peuvent être utilisés par un potentiel agresseur pour vous suivre à la trace grâce à la géolocalisation. Il peut donc être judicieux de les désactiver : tant pis si vous ne publiez pas vos ies d'Instagram sur Tinder. 

Ne divulguez pas trop d'infos
Évitez de communiquer trop d’informations avant d'être sûr de la nature et de l’identité de votre interlocuteur. Comme par exemple, le nom de votre employeur ou celui de votre bar préféré. Il sera toujours temps de l'évoquer une fois arrivé à l'étape de la discussion en privé.

Signalez les profils douteux
Toutes les applications de rencontre, sans exception, proposent de signaler ou de bloquer les utilisateurs pouvant se montrer insistant, voire agressif. La communauté se protège aussi ainsi. De la même manière, cessez toute communication avec des individus qui tenteraient d’exercer une forme de chantage. 

Prévenez un ami
Lorsque vous allez chez un inconnu, prenez l'habitude d'envoyer l'adresse à un ami. En cas de problème, celui-ci sera à même de prévenir la police. En outre, si votre partenaire d'un soir sait qu'un ami connaît votre déplacement ("Ah, Anaïs, on se rappelle plus tard, je suis à la terrasse du Balto avec un charmant garçon, là !"), cela peut avoir pour effet de refréner tout comportement anormal de sa part.

Utilisez des applis dites "safe"
À l'instar de Tutti flirty (pour les hétéros) ou de Hanky (pour les homos), il existe des applications de rencontre permettant d'éviter les faux profils, les canulars et autres zigotos. La première repose sur un concept de petites vidéos du type Snapchat, empêchant ainsi l'utilisateur d'importer de fausses photos de lui. La seconde, quant à elle, est basée exclusivement sur les invitations par le biais d'un code d'invitation, avant d'être validé par au moins trois membres.

À LIRE AUSSI
>> Tinder note votre "sex-appeal" en toute discrétion
>> Un problème de synchronisation Tinder / Facebook ? Voici la solution
>> Tinder : un nouvel algorithme pour améliorer et augmenter vos "matchs"

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques