Ultime manœuvre pour tenter de sortir Philae de son (infini) sommeil

Ultime manœuvre pour tenter de sortir Philae de son (infini) sommeil

ESPACE - Les ingénieurs de l'Agence spatiale européenne mènerait actuellement une ultime tentative pour tenter de réveiller Philae. Dans le cas contraire, le robot-laboratoire de l'Agence spatiale européenne entrera en hibernation d'ici à la fin janvier. Rosetta le rejoindra en septembre, pour finir sa vie sur la comète.

Le robot Philae, qui stationne depuis plus d'un an sur la comète Tchouri, n'a plus donné aucun signe de vie depuis le 9 juillet dernier. Malgré les multiples tentatives des scientifiques, l'appareil, chargé d'étudier la comète, reste toujours endormi. Pour tenter de le sortir de son sommeil, les ingénieurs de l'Agence spatiale européenne mèneraient actuellement une ultime tentative. 

Leur idée ? Actionner une roue à inertie située à l'intérieur du robot pour tenter de le déplacer, ce qui permettrait de modifier l'angle d'ensoleillement de ses panneaux solaires. "Le temps presse, c'est pourquoi nous voulons explorer toutes les possibilités", indique Stefan Ulamec, chargé du robot Philae à l' Agence spatiale allemande .

Philae devrait entrer en hibernation fin janvier

Et pour cause : "D'ici la fin janvier, les conditions sur la comète deviendront "hostiles" pour le robot et la mission Philae connaîtra une fin naturelle". Afin de pouvoir fonctionner, Philae ne doit pas tomber au dessous d'une température de - 51 degrés. Or, Tchouri s'éloigne désormais du Soleil et les températures à sa surface décroissent.

EN SAVOIR + >>  Philae ne répond plus, la mission Rosetta touche à sa fin

Autrement dit, plus le temps passe, plus les chances d'entrer en contact avec Tchouri s'amenuisent. En cas d'échec, le robot-laboratoire équipé de dix instruments, installé sur la comète depuis novembre 2014 dans le cadre de la mission Rosetta, initiée l'Agence spatiale européenne (ESA), devrait entrer en hibernation fin janvier.

La mission Rosetta n'est pas un échec, d'après les scientifiques

Rosetta le rejoindra en septembre, pour finir sa vie sur la comète. Après dix ans de voyage comme passager de Rosetta, Philae avait réalisé une première historique en atterrissant sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, le 12 novembre 2014. Après plusieurs rebonds imprévus, il s'était stabilisé à l'ombre, entre deux falaises.

Mais l'expédition reste, malgré tout, un succès, d'après les scientifiques. Le robot avait travaillé pendant 60 heures avant de s'éteindre, faute d'un ensoleillement suffisant pour ses batteries solaires. Les informations transmises permettront aux chercheurs de mieux comprendre les comètes, témoins de la genèse du système solaire il y a 4,6 milliards d'années.

À LIRE AUSSI
>> Tout comprendre à l'incroyable mission spatiale de la sonde Rosetta
>> La sonde Rosetta a trouvé de l'oxygène respirable sur la comète Tchouri

Et aussi

Les tags

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques