VIDÉO - Après l'iPhone, Apple à la recherche de sa nouvelle révolution

WHAT'S NEXT ? - Si l'iPhone a beaucoup évolué en dix ans, c'est surtout Apple et son business qui ont connu une vraie révolution.

On l'a presque oublié, mais en 2007, Apple – qui s'appelait encore Apple Computer – vendait pour l'essentiel des ordinateurs Mac, et des iPods. Aujourd'hui, et à lui seul, l'iPhone représente près des deux tiers du chiffre d'affaires d'Apple, ce qui est d'autant plus remarquable quand on sait que dans le même temps, ce chiffre d'affaires a été multiplié par onze...


En dix ans, la valeur de l'entreprise a été multipliée par douze, Apple ne sait même plus que faire de son argent, assis sur des réserves l'ordre de 250 milliards de dollars, bref, une réussite ahurissante, qui cache pour Apple un problème, un problème de riche, ok, mais un problème quand même: comment trouver, comment inventer le "next big thing", le prochain coup de génie qui relancerait sa croissance pour les dix ans à venir?


Pendant longtemps, on a cru très fort à l'arrivée d'un téléviseur signé Apple, on sait que la marque a beaucoup travaillé sur le sujet.. Autre projet qui a généré beaucoup d'espoirs, celui d'une voiture autonome, projet baptisé Titan, que l'on attend toujours de le voir se matérialiser.

Des appli qui rapportent gros

Assis sur son tas d'or, Apple pourrait aussi racheter l'essentiel des stars de la Silicon Valley et d'Hollywood, de Netflix à Twitter et de Tesla à Walt Disney. Mais ce genre d'opération n'est juste pas dans son ADN.

En fait, jusque-là, la meilleure piste qu'Apple ait suivi, c'est celle du contenu, des applications, des films, de la musique que l'on consomme sur ses appareils. A l'origine, l'App Store et l'iTunes Store n'étaient pas vraiment pensés comme des machines à cash, plutôt comme un moyen efficace de vous fidéliser, de s'assurer que vous resteriez durablement un client d'Apple. Aujourd'hui, tout a changé, sur l'année écoulée, tous ces services ont rapporté plus de 26 milliards de dollars à l'entreprise.. Pour repère, 26 milliards c'est presque le chiffre d'affaire total de Facebook.

Haro sur la vidéo

Le problème, c'est que le succès de ces services dépend étroitement de celui de l'iPhone et de l'iPad, un beau business, mais qui reste à la remorque de la même locomotive, et des chiffres impressionnants, mais vulnérables sur le long terme.

Pourtant, Apple y croit, au point d'investir un milliard de dollars dans un nouveau service de vidéo à la demande, pour lequel il est en train de débaucher des professionnels du cinéma et de la télé. Un nouveau bébé qui arriverait en concurrence frontale avec Netflix, Amazon, et le futur service annoncé par Disney, mais peu importe, Apple vise le haut de gamme, avec un service qui proposerait même des films encore à l'affiche, c'est en tout cas ce que dit la rumeur. Une façon de "penser différent" comme disait Steve Jobs, même si ce n'est pas ça qui va remplacer l'iPhone.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lancement du nouvel iPhone

Plus d'articles

Sur le même sujet